Les 300 plus riches de suisse

30. Johann Rupert

Fortune
5 à 10 mds
Secteur(s)
Luxe, Horlogerie
Evolution
En baisse
Nationalité(s)
Sud-Africain
Résidence princ.
GE

Au cours de son dernier exercice, Richemont a certes présenté une croissance de 27% de son chiffre d’affaires (à 14 milliards d’euros), mais elle n’aurait été que de 8% sans les acquisitions des plateformes d’achats en ligne Yoox Net-A-Porter et Watchfinder qui ont apporté 2 milliards de chiffre d’affaires supplémentaires (et une perte de 264 millions d’euros) dans la corbeille du groupe du président et actionnaire de référence, Johann Rupert. Avec une marge opérationnelle de 31,5% (contre 12,7% pour l’horlogerie), la joaillerie contribue pour l’essentiel aux résultats du groupe.

L’action Richemont reculait de quelque 10% sur un an au 1er septembre 2019. Cela n’a guère empêché Johann Rupert de se montrer généreux avec ses principaux lieutenants: le CEO de Richemont, Jérôme Lambert, a touché 5,4 millions de francs sur le dernier exercice, Cyrille Vigneron (patron de Cartier) 5,6 millions, tandis que Nicolas Bos (patron de Van Cleef & Arpels) empochait 4,9 millions.

Par ailleurs, la rumeur évoquée l’an dernier dans ces pages s’est concrétisée: le groupe Richemont a racheté le joaillier italien Buccellati au groupe chinois Gansu Gangtai. Au vu du chiffre d’affaires de la marque estimé à 50 millions de francs, cette prise est plus symbolique que significative pour le groupe de luxe basé à Genève.

Whatsapp

Découvrir d'autres profils

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."