Bilan

Baisse de la durée hebdomadaire du travail fin mars (OFS)

La durée hebdomadaire des heures de travail a légèrement baissé les deux dernières semaines de mars, après l'entrée en vigueur des mesures destinées à limiter la propagation du coronavirus, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La baisse a été plus marquée chez les indépendants que les salariés, selon les statisticiens fédéraux.

Crédits: DR

Sur les deux dernières semaines du premier trimestre, l'OFS a relevé un repli de 5,1% de la durée hebdomadaire effective de travail, comparé aux 11 premières semaines du trimestre. La baisse a été plus marquée chez les indépendants (-6,9%) que les salariés (-4,7%), ont précisé les statisticiens fédéraux dans un communiqué.

"Si la durée de travail n'a pas plus baissé, c'est parce que la part des personnes absentes du travail (durant toute une semaine) en raison de vacances était de 8,0% durant les 11 premières semaines du trimestre contre 2,1% durant les deux dernières", a ajouté l'OFS.

Sur l'ensemble du premier trimestre, soit entre début janvier et fin mars, 5,1 millions de personnes étaient recensées comme actives occupées, 1,1% de plus qu'il y a un an. Le nombre d'employés de nationalité étrangère a augmenté de 3,2% et celui des Suisses de 0,2%.

Selon les normes du Bureau International du Travail (BIT), le taux de chômage en Suisse s'élevait à 4,5%, en baisse de 0,4 point de pourcentage sur un an. Quelque 220'000 personnes (-21'000) étaient comptabilisées au chômage dans le pays pendant la période sous revue.

"Ces indicateurs reflètent des moyennes du trimestre et ne sont donc que marginalement impactés par la crise du Covid-19", a souligné l'OFS.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."