Bilan

Canal de Suez: Un coup de tonnerre économique

L’échouement en mars du porte-conteneurs «Ever Given» dans le canal de Suez a démontré l’importance stratégique de ce passage maritime.

Crédits: DigitalGlobe/ScapeWare3d/Getty images
(Heritage/Getty images)

1. Un axe essentiel

Inauguré en 1869, reliant la Méditerranée à la mer Rouge, le canal de Suez est l’une des voies navigables les plus fréquentées du monde. Situé en Egypte, il appartient à l’entreprise égyptienne Suez Canal Authority (SCA) depuis 1956. Sur cette voie maritime longue d’environ 190 km et large de 345 m transite chaque année 10% du commerce international, soit 1,1 milliard de tonnes de marchandises. Cela représente par ailleurs la deuxième source de recettes du pays, après le tourisme, avec 5,5 milliards de dollars par an.

(Kees Torn)

2. A cause du vent?

L’échouement de l’«Ever Given» a été un choc. A l’instar des autorités égyptiennes, le groupe Shoei Kisen Kaisha (propriétaire du porte-conteneurs), le Panama (où il est enregistré) et la compagnie allemande qui a engagé l’équipage technique ont sollicité des experts pour étudier les causes de l’incident. Leur enquête met en cause le vent. Mais le directeur de la SCA parle, lui, d’erreur technique ou humaine.

(Shutterstock)

3. Les autres solutions

Bloquées par le cargo, certaines entreprises ont fait face en ralentissant leurs chaînes de production ou en empruntant le passage contournant l’Afrique. Si le cap de Bonne-Espérance semble la meilleure solution, il faut prévoir une durée d’une semaine supplémentaire environ, et donc une importante consommation de pétrole. D’autres possibilités étaient la voie aérienne ou ferroviaire par la Russie ou encore le canal de Panama.

(DR)

4. Des répercussions économiques lourdes

Il va sans dire que le blocage a engendré des retards au niveau de l’achalandage des marchandises et mis en relief la dépendance d’approvisionnement du Vieux-Continent des produits chinois, qui représentent près de 75% des marchandises importées en 2020. Les pertes financières se sont amplifiées jusqu’à atteindre 10 milliards de dollars par jour de blocage. Nonobstant, l’approvisionnement du pétrole en Europe a peu été affecté, étant donné que 80% du pétrole du Golfe est livré à l’Inde ou à l’Extrême-Orient.

(DigitalGlobe/ScapeWare3d/Getty images)

5. Facture et indemnisation

Théoriquement, les coûts de cet incident reposent sur les assureurs de l’«Ever Given». Le porte-conteneurs a été saisi par les autorités égyptiennes, qui réclament à Shoei Kisen Kaisha, ainsi qu’aux compagnies d’assurances, le versement de 900 millions de dollars en dédommagement. Outre les pertes financières subies par les autorités du canal, il faut mentionner celles des propriétaires des cargaisons des nombreux navires coincés et les sociétés dont les marchandises étaient transportées dans le cargo bloqué.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."