Bilan

Chômage: la Suisse seulement 13ème sur 30 en Europe

Avec un taux de 4,9% au 1er trimestre 2019, la Suisse est dépassée par plusieurs pays dont la République tchèque, la Hongrie et la Pologne.

Le nombre de chômeurs au sens du BIT peut fortement différer de celui calculé par les différents pays.

Crédits: DR

La Suisse a perdu sa couronne de champion européen! Selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS), elle ne monte plus depuis quelques années sur les premières marches du podium des pays affichant les plus faibles taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du travail).

Avec un taux de 4,9% au 1er trimestre 2019, la Suisse ne prend que la 13ème place sur les 30 Etats figurant au classement européen. C’est la République tchèque (2%) qui remporte la palme devant l’Islande (3%) et l’Allemagne (3,3%). En comparaison internationale, le chômage est particulièrement bas en Europe centrale et de l’Est (lire graphique). Avec 19,6% et 14,7%, la Grèce et l’Espagne ferment la marche.

Deux fois plus de chômeurs

Le taux de chômage au sens du BIT peut s’écarter fortement de celui avancé par les services statistiques ou de l’emploi de chaque pays en raison des sources différentes prises en compte pour le calculer.

L’écart est particulièrement élevé pour la Suisse. Selon cet indicateur, elle comptait 243 000 personnes au chômage (4,9%) au 1er trimestre 2019 contre 107 300 personnes (2,4%) au mois d’avril d’après les données du Seco (Secrétariat d’Etat à l’économie).

Selon l’enquête menée auprès de la population, environ un cinquième des personnes employées à temps partiel (soit 344 000) souhaite travailler davantage. Au 1er trimestre 2019, le taux de sous-emploi s’élève 7%. Il diverge toutefois fortement selon le sexe: 11% chez les femmes et 3,5% chez les hommes.

Des sources différentes

Grâce à ces chiffres, on dispose d’une meilleure vue sur le marché de l’emploi. Selon la définition du BIT, un chômeur est une personne sans emploi âgé de 15 ans à 74 ans, disponible pour travailler, et qui a recherché une occupation au cours des quatre semaines précédentes.

Pour le Seco, un chômeur est une personne inscrite auprès d’un Office régional de placement. Selon l’OFS, l’indicateur du BIT présente «l'avantage d’établir des comparaisons internationales et de ne pas être directement influencés par des révisions de la loi sur l'assurance-chômage.» Il a néanmoins un inconvénient: il ne permet de calculer le taux de chômage ni par canton et ni chaque mois.

Taux d'emploi: la Suisse 2ème

Pour analyser plus en profondeur le marché de l’emploi en comparaison internationale, il faut prendre une autre statistique: le taux d’emploi par pays. Celui-ci mesure l'utilisation des ressources de main-d'œuvre disponibles en divisant le nombre d'actifs occupés par la population en âge de travailler (entre 15 ans et 64 ans).

Avec cet indicateur, la position de la Suisse s’améliore nettement. Au 4ème trimestre 2018, elle prend le 2ème rang des membres de l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économiques en compte 38) avec un taux d’emploi de 80,3%. Seule l’Islande fait mieux (85,5%). Sur le Vieux-Continent, la Suède (77,9%), les Pays-Bas (77,8%) et l’Allemagne (76,3%) obtiennent de bons scores, alors que ce n’est pas le cas de la France (65,6%) et de l’Italie (58,6%) qui figurent dans les profondeurs du classement.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."