Bilan

Coronavirus: les Suisses devraient passer leurs vacances d'été en Suisse

Le Conseil fédéral décidera ces prochains jours de la manière dont les restaurants et les installations touristiques pourront progressivement ouvrir. Les Suisses devraient pouvoir passer leurs vacances en Suisse cet été malgré la crise du coronavirus.

La branche du tourisme est fortement touchée par la crise du coronavirus.

Crédits: Keystone

Le bilan de la rencontre dimanche entre les représentants du Conseil fédéral et des associations de la branche touristique est positif, a estimé lundi Erik Jakob, responsable de la Direction de la promotion économique au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Il s'agissait de planifier la suite et de donner des perspectives à la branche.

Mais il reste de nombreuses incertitudes, a estimé M. Jakob. La situation ne se normalisera pas en juillet et en août. La population suisse devrait néanmoins pouvoir passer ses vacances dans le pays en tenant compte des mesures sanitaires. Les entreprises touristiques doivent pouvoir rouvrir leur portes et essayer de survivre à la crise.

Concept de protection


Pour cela, la branche doit aussi mettre en place un concept pour protéger tant ses employés que ses clients. La balle est dans son camp, même si la Confédération apporte son soutien au niveau technique. Une nouvelle rencontre entre la Confédération et cette alliance touristique est prévue le 25 mai.

La branche du tourisme est fortement touchée par la crise du coronavirus. Dans certaines régions, notamment les régions de montagne, elle représente jusqu'à 40% de l'économie, a rappelé M. Jakob. Les chiffres d'affaires du secteur ont fondu entre 80 et 95% depuis le début de la crise et pour 2020, les revenus pourraient chuter jusqu'à 35%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."