Bilan

Coronavirus: l'ONU prévoit une augmentation du travail informel

L'Organisation internationale du travail (OIT) s'attend à une augmentation du nombre de travailleurs dans l'économie informelle en raison du coronavirus. De nombreuses PME seront contraintes de basculer dans cette détérioration de la situation, a-t-elle dit jeudi à Genève.


Parmi 2 milliards de travailleurs informels, 1,6 milliard seront affectées par les effets de la pandémie sur l'emploi, selon l'ONU.

Crédits: DR

"Nous anticipons une augmentation du travail informel" mais il est impossible de dire "combien", a affirmé à la presse un responsable de l'organisation, Philippe Marcadent. Des entreprises ne pourront pas honorer les "coûts" liés à l'économie formelle comme ceux liés à la protection sociale et à la fiscalité en raison de l'effet de la pandémie.

Et une partie des travailleurs, notamment les femmes, devront eux compenser les pertes de certains revenus dans leur emploi formel. Il y a deux semaines, l'OIT avait déjà relevé que la pandémie allait augmenter la pauvreté relative des travailleurs informels. Cette détérioration pourrait atteindre jusqu'à 56 points de pourcentage dans les pays à revenus bas.

Dans les pays riches, la dégradation n'est pas beaucoup moins importante et dépasse aussi 50 points. Seuls les travailleurs de l'économie informelle des pays à revenus intermédiaires supérieurs devraient s'en tirer mieux de leur côté avec un recul malgré tout de 21 points de pourcentage.

Parmi 2 milliards de travailleurs informels, 1,6 milliard seront affectées par les effets de la pandémie sur l'emploi. Ces personnes oeuvrent souvent dans les branches les plus vulnérables.

Amérique latine et Etats arabes affectés


De même, ces travailleurs, contraints de sortir pour obtenir des revenus, sont ceux pour lesquels les confinements sont les plus difficiles à appliquer. Cette situation pourrait aussi notamment provoquer des tensions sociales dans les pays où l'économie informelle est largement observée.

Plus de trois quarts du travail informel a lieu dans des entreprises de moins de dix personnes. Et même 45% sont seuls. Par régions, l'Amérique latine et les Etats arabes rassemblent la part la plus élevée de travailleurs informels affectés par les confinements. L'Europe et une partie de l'Asie sont de leur côté les moins touchées.

L'OIT appelle les gouvernements à établir des politiques pour réduire l'exposition de ces travailleurs au coronavirus. Ceux qui sont infectés doivent accéder aux soins. Une assistance alimentaire et financière doit être apportée, dit aussi l'organisation.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."