Bilan

Coronavirus: mesures exceptionnelles contre le coronavirus en Suisse

Interdictions de réunions de plus de 100 personnes, fermeture de toutes les écoles, aide d'urgence de 10 milliards pour l'économie et réintroduction des contrôles à toutes les frontières. Le Conseil fédéral a pris vendredi des mesures drastiques contre le coronavirus.

Les cantons du Tessin et plusieurs cantons romands comme Vaud, Fribourg, Neuchâtel et le Valais vont plus loin et ferment leurs écoles jusqu'à fin avril.

Crédits: Keystone

Le système de santé n'est pas saturé pour l'instant, a précisé le ministre de la santé Alain Berset vendredi à Berne. Des mesures ont déjà été prises pour libérer des places, mais le nombre de cas augmente rapidement.

Afin d'empêcher les contaminations et de freiner la diffusion du virus, la population doit garder ses distances, justifie le gouvernement. Les écoles obligatoires, les gymnases, les hautes écoles et les centres de formation seront fermés jusqu'au 4 avril. Des services de garde pourront être proposés pour les enfants du primaire.

Les cantons du Tessin et plusieurs cantons romands comme Vaud, Fribourg, Neuchâtel et le Valais vont plus loin et ferment leurs écoles jusqu'à fin avril. Avec le Tessin (215), Vaud (211) est le canton suisse le plus touché par la pandémie.

Dans tout le pays, la barre des mille personnes testées positives a été dépassée. Le bilan de vendredi à midi s'établissait à 1125 cas, dont quatre au Liechtenstein. Près de 400 nouveaux cas en 48 heures ont ainsi été enregistrés depuis mercredi. Onze personnes étaient décédées vendredi en début de soirée.

«Nous n'avons pas eu de situation sanitaire de la sorte depuis un siècle», a déclaré la conseillère d'Etat fribourgeoise Anne-Claude Demierre lors d'une conférence de presse vendredi (ndlr: en faisant référence à la grippe espagnole de 1918).

50 dans les bars


Les réunions de plus de 100 personnes sont interdites en Suisse au moins jusqu'à fin avril. Les bars, restaurants et discothèques ne pourront accueillir plus de 50 personnes à la fois. La règle des 100 personnes vaut aussi pour les centres de loisirs, les musées, les centres sportifs, les piscines et les stations de ski.

Les mesures du Conseil fédéral n'incluent en revanche pas la fermeture des crèches. La question est difficile, mais elle relève des cantons, a rappelé le ministre de la santé Alain Berset.

Les hôpitaux et les cliniques doivent dès à présent annoncer le nombre de lits en soins intensifs disponibles pour des patients atteints du coronavirus. Les établissements sont tenus d'annoncer toutes les places d'isolement, en soins intensifs et disposant de respirateur artificiel pour les enfants et les adultes, informe le Département de la protection de la population sur son site internet.

Centres de tri


Neuchâtel crée sept centres de tri infirmiers, répartis sur tout le canton, qui examineront les patients sur rendez-vous téléphonique. Un 8e centre, qui sera géré par Médecins du Monde, sera accessible la semaine prochaine pour les requérants d'asile, personnes vulnérables ou sans papiers.

A Bâle, l'église de la communauté catholique chrétienne de Bâle, la Predigerkirche, s'est transformée en annexe de l'hôpital universitaire de Bâle. Depuis lundi 9 mars, la bâtisse sert en effet de salle d'urgence pour le dépistage des patients susceptibles d'avoir été contaminés par le Covid-19.

Frontières


Le gouvernement a par ailleurs décidé de réintroduire, avec effet immédiat et au cas par cas, des contrôles Schengen à toutes ses frontières. Les restrictions seront particulièrement renforcées depuis l'Italie.

Seuls les citoyens suisses, les personnes disposant d'un permis de séjour et celles venant travailler seront autorisées à entrer en Suisse. "Toute personne venant de pays à risque ne pourra plus entrer dans notre pays", précise la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter.

Du côté des transports publics, ils maintiennent la desserte régulière selon l'horaire, mais suppriment les transports touristiques. Le transit et le transport de marchandises resteront autorisés.

L'offre internationale à destination de l'Italie est déjà réduite: les liaisons entre l'Autriche et le Suisse viennent elles d'être interrompues pour une durée indéterminée. L'Autriche a également suspendu les liaisons aériennes avec la Suisse.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) prend encore diverses mesures pour éviter aux pendulaires d'être contaminés. Il recommande par exemple aux voyageurs de ne pas se déplacer aux heures de pointe afin que les taux d'occupation restent constamment à un bas niveau.

Soutien à l'économie


La Confédération va mettre jusqu'à dix milliards de francs à disposition de l'économie ralentie par le coronavirus. Cette aide interviendra rapidement et sans bureaucratie inutile. Il importe en priorité de verser les salaires.

Pour l'indemnisation du chômage partiel, il est possible de puiser jusqu'à 8 milliards de francs dans le fonds de l'assurance-chômage. Le délai de carence est réduit à un jour à partir de vendredi jusqu'au 30 avril. Les entreprises n'auront ainsi qu'un jour d'arrêt de travail à supporter elles-mêmes.

Le Conseil fédéral examine la possibilité d'accorder un soutien financier pouvant aller jusqu'à un milliard de francs aux entreprises particulièrement touchées. Ce soutien doit leur permettre de disposer des liquidités nécessaires le temps de la crise. Un soutien est aussi prévu pour le sport et la culture.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."