Bilan

Covid-19: Le consommateur est en proie aux arnaques

La Fédération romande des consommateurs (FRC) croule sous les questions en raison du coronavirus.

Le e-commerce n'a pas subi la crise.

Des problématiques nouvelles ont émergé depuis le début de la crise, de même que les arnaques. «Nous sommes extrêmement sollicités. Nos équipes travaillent non-stop pour répondre à toutes sortes de questions», explique Sophie Michaud Gigon, secrétaire générale de la FRC, interrogée par Keystone-ATS.

Parmi les demandes les plus fréquentes, elle cite les remboursements de voyage ou de concert, mais aussi la question des abonnements (transports publics, fitness) qui deviennent inutiles en cette période de confinement. «Il y a aussi beaucoup de questions qui n'ont pas de lien direct avec la consommation, et qui ne s'étaient encore jamais posées jusqu'ici», relève Mme Michaud Gigon. Elle donne l'exemple de parents qui s'interrogent s'il faut continuer ou non de payer la garderie de leurs enfants.

Tous les bureaux étant fermés, les experts de la FRC répondent aux questions par e-mails. L'association est également active sur les réseaux sociaux et sur son site internet, où les principales problématiques sont listées sous la forme d'une foire aux questions (FAQ).

Des arnaques multiples

La FRC s'efforce aussi de rassurer la population, notamment en matière d'approvisionnement des magasins et des pharmacies. Elle l'appelle également à ne pas céder à une certaine frénésie, prenant l'exemple de la fabrication de masques en tous genres.

La FRC joue encore un rôle dans la prévention des arnaques. Ces escroqueries fleurissent actuellement entre faux e-mails d'une source officielle, cagnotte trompeuse ou ventes de matériel contrefait ou défectueux (désinfectants, masques, tests de dépistage, etc.).

Le conseil est de rester vigilant et de ne se fier qu'aux sources officielles. La FRC demande aussi aux citoyens d'être attentifs aux seniors, particulièrement vulnérables face à ces escroqueries. 

Un fonds d'urgence

Homologue alémanique de la FRC, la SKS demande elle une aide financière pour les consommateurs les plus touchés par la crise. Elle a annoncé vendredi dans un communiqué qu'elle avait sollicité auprès de la Confédération la création d'un fonds d'urgence. L'objectif est d'aider les personnes en difficulté, mais aussi de soutenir la consommation lorsque l'économie redémarrera.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."