Bilan

Etats-Unis: pour les entreprises, la situation est la pire depuis la crise financière

Les entreprises américaines touchées par le coronavirus enregistrent une baisse de leurs ventes et de leurs investissements pour la première fois depuis la crise financière mondiale de 2008, selon une enquête menée par une organisation économique publiée lundi.

La majorité des entreprises américaines anticipent une baisse des investissements.

Crédits: DR

Et l'incertitude règne sur le moment où la conjoncture va s'améliorer, environ 30% des personnes interrogées estimant que cela pourrait prendre de trois à six mois, souligne l'Association nationale pour l'économie des entreprises (NABE) dans son rapport trimestriel.

Les personnes ayant répondu à l'enquête estiment que le trimestre écoulé "a été le pire depuis la crise financière mondiale à la fois pour leurs ventes, leurs marges bénéficiaires, les prix et les investissements", a indiqué la responsable de l'enquête, Megan Greene.

Ce rapport, réalisé sur la base des réponses de 107 économistes travaillant pour des entreprises ou des fédérations professionnelles dans tous les secteurs, est un signal de plus du sérieux impact de la pandémie sur l'économie.

De nombreux secteurs comme les transports, l'hôtellerie, la restauration, le tourisme et le commerce de détail sont victimes des mesures de confinement destinées à endiguer le nouveau coronavirus.

Et plus de 26 millions de personnes ont dû se résoudre à demander des allocations chômage depuis la mi-mars, un niveau jamais vu.

L'enquête de NABE montre en outre que 86% des personnes interrogées s'attendent à une contraction de la croissance économique cette année, tandis que les trois quarts ont déclaré que leurs perspectives à court terme étaient pires en avril qu'en mars.

La majorité des entreprises anticipent une baisse des investissements.

Environ un tiers des personnes interrogées lors de l'enquête menée du 13 au 16 avril, ont déclaré que leur entreprise avait été "gravement touchée" par les fermetures bien que seulement 2% aient complètement cessé leurs activités.

Le gel des embauches est lui généralisé. Au total, 34% des entreprises interrogées ont mis un terme à leurs activités, en tout ou en partie, 31% ont mis leurs employés en congés et 17% ont dû mettre à pied des travailleurs.

Le Congrès américain a consenti à près de 3000 milliards de dollars d'aide pour soutenir l'économie contre la pandémie et les restrictions imposées pour stopper la propagation du virus.

Ce plan inclut des centaines de milliards de dollars de prêts et de subventions pour les entreprises qui luttent pour leur survie.

La NABE a toutefois indiqué que près de la moitié des répondants ne profiteraient pas de ces financements.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."