Bilan

Face à la hausse des cas, le Tessin peut arrêter ses industries

Le coronavirus continue de se propager en Suisse. Plus de 2100 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés ce weekend. Le Tessin, particulièrement touché, a obtenu l'autorisation d'arrêter certaines industries pour freiner la progression de l'épidémie.

Crédits: AFP

Au total, 14'336 cas ont été testés positifs au Covid-19 en Suisse, a indiqué dimanche l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Et au moins 257 personnes sont décédées des suites de la maladie.

Il s'agit principalement de personnes âgées ou faisant partie des groupes à risque, a précisé Daniel Koch, responsable de la division maladies transmissibles de l'OFSP, lors d'un point de presse samedi à Berne. Souvent elles n'ont même pas été envoyées en soins intensifs, car elles avaient déclaré à l'avance ne pas vouloir être réanimées.

M. Koch a par ailleurs rapporté que 280 personnes étaient sous assistance respiratoire. "C'est beaucoup pour la Suisse." Les systèmes de santé ne sont cependant pas encore saturés, et ce dans aucun canton, a-t-il souligné. Vingt patients français devaient même être accueillis dimanche soir dans les hôpitaux de huit cantons (GE, VD, FR, NE, JU, BS, BL, AG).

Il peut y avoir des pénuries ponctuelles pour certains médicaments dans les hôpitaux, a poursuivi le responsable de l'OFSP. "Mais ce n'est pas le cas pour toute la Suisse". Un groupe de travail a été mis sur pied pour évaluer la possibilité d'échanges entre les établissements.

Industries tessinoises fermées

Les cantons du Tessin, de Vaud et de Bâle-Ville sont les plus touchés par l'épidémie. Pour tenter de freiner sa progression, le Tessin avait décidé d'aller plus loin que les mesures fédérales en fermant chantiers et industries en début de semaine. Une mesure d'abord jugée illégale par le gouvernement.

La situation est toutefois rentrée dans l'ordre. Grâce à une nouvelle ordonnance adoptée vendredi par le Conseil fédéral, le Tessin a pu déposer une demande pour légaliser ses mesures. Elle a été acceptée samedi, a annoncé le porte-parole du gouvernement André Simonazzi sur Twitter.

L'autorisation entre en vigueur avec effet rétroactif au 20 mars et court jusqu'au 5 avril. Le Tessin a annoncé dans la foulée prolonger jusqu'à cette date ses restrictions économiques.

Hausse des chômeurs

Le Tessin est aussi le canton le plus touché par le chômage partiel: 39% de sa population active est concernée contre 15% en moyenne nationale.

Dans toute la Suisse, ce sont plus de 750'000 personnes qui ont vu leurs heures de travail réduites, a annoncé samedi la directrice du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch devant la presse. "C'est énorme. Jamais on a vu ça en Suisse." Les secteurs de la gastronomie et de l'hôtellerie, la culture, les transports et le commerce sont les plus concernés.

En deux semaines, 13'500 personnes supplémentaires se sont retrouvées au chômage, a encore rapporté la secrétaire d'Etat. Le taux a augmenté de 0,3 point de pourcentage. Le fonds de 14 milliards de francs mis à disposition pour les personnes au chômage ou au chômage partiel ne connaît pour l'instant pas de problème de liquidités.

Concernant les crédits d'urgence, près de 16'000 accords ont été conclus jusqu'à vendredi soir. "Un véritable assaut", selon Mme Ineichen-Fleisch. La Confédération s'est déjà portée garante pour 4 milliards d'emprunts, a précisé le ministre des finances Ueli Maurer dans la presse dominicale. "Si ça continue ainsi, nous aurons utilisé la totalité de l'enveloppe prévue dans dix jours."

Une nouvelle augmentation du crédit n'est pas à exclure, a avancé le grand argentier. Pour le moment, un paquet de 20 milliards de francs est prévu pour aider les PME en matière de liquidités. Les entreprises peuvent ainsi solliciter auprès des banques des crédits cautionnés par la Confédération.

Masques libérés et rapatriements

Sur le front des blocages de matériel de secours, notamment des masques de protection, par d'autres pays, la situation s'est détendue, a assuré la directrice du Seco. Il n'y a ainsi plus de problèmes avec l'Allemagne et le matériel sera livré sous peu. Même topo avec les livraisons en provenance de la France. Avec l'Italie, des solutions partielles ont été trouvées.

Les rapatriements des Suisses bloqués à l'étranger se poursuivent également. Deux avions ont atterri dimanche en Suisse avec à leur bord 276 passagers, dont 264 Helvètes. Ils venaient de Santiago du Chili et d'Alger. Jusqu'à présent, sept vols en provenance d'Amérique latine et d'Afrique ont été effectués par le Département fédéral des affaires étrangères. Et plus de 1000 ressortissants suisses ont été ramenés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."