Bilan

G20: oui à la suspension du service de la dette des pays les plus pauvres

Les ministres des finances et les banquiers centraux du groupe G20 ont donné mercredi leur aval à une suspension provisoire du service de la dette des pays les plus pauvres, ont-ils annoncé dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion virtuelle.

«Nous sommes déterminés à ne ménager aucun effort pour protéger les vies humaines», a déclaré Mohammed al-Jadaan, le ministre des Finances saoudien.

Crédits: AFP

«Nous nous sommes mis d'accord sur une approche coordonnée avec un échéancier commun fournissant les principales caractéristiques de cette initiative (...) qui a également été approuvée par le Club de Paris», précisent-ils. »Tous les créanciers officiels bilatéraux participeront à cette initiative", ajoute le G20 exhortant également les créanciers privés à participer à l'initiative.

Mardi, le G7 s'était dit favorable à une telle initiative pour aider ces pays à faire face aux impacts sanitaires et économiques de la pandémie due au nouveau coronavirus, mais à condition de recevoir l'aval du G20.

«Nous sommes déterminés à ne ménager aucun effort pour protéger les vies humaines», a déclaré Mohammed al-Jadaan, le ministre des Finances saoudien lors d'une conférence de presse virtuelle.

Il a en outre souligné qu'en cette période inédite, il fallait soutenir autant que possible l'économie mondiale et s'assurer de la résilience du système financier.

«Nous devons poursuivre nos efforts et les amplifier», a-t-il ajouté, alors que les gouvernements ont déjà dépensé des milliers de milliards de dollars pour endiguer l'impact de la pandémie, qui paralyse des pans entiers de l'économie mondiale.

Le Covid-19 a contaminé plus de deux millions de personnes dans le monde.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."