Bilan

Intempéries: la situation se détend autour des lacs, mais la décrue est lente

La Suisse sort peu à peu la tête de l'eau. Le niveau du lac de Neuchâtel était toujours très haut mardi, mais il a tendance à s'abaisser. Le niveau du lac de Bienne a lui aussi amorcé une lente décrue. Tout danger n'est toutefois pas écarté.

Le célèbre Pont de la Chappelle à Lucerne a pu être rouvert.

Crédits: DR

Les communes de Bienne et Nidau, ainsi que les pompiers, ont une nouvelle fois appelé la population à faire preuve de prudence et de patience avant le retour à la normale. Le niveau du lac de Bienne était à 430,64 mètres mardi.

"La situation s'est calmée, mais on reste dans la phase maximum du danger", a expliqué Hansruedi Zurbrügg, responsable de l'Organe de conduite régional (OCRég). Au plus fort de la montée du niveau du lac, plus d'une centaine de personnes étaient engagées, en particulier des membres de la protection civile et des pompiers.

Trois à quatre semaines


Le lac de Neuchâtel se situe lui à 430,71 mètres, ont indiqué les autorités neuchâteloises. Les débits d'eau qui sortent des lacs sont légèrement plus forts que ceux qui rentrent. Il faudra donc compter trois à quatre semaines avant que les lacs ne retrouvent leur niveau saisonnier habituel, pour autant qu'aucune violente précipitation n'intervienne entre-temps.

Pour des questions de sécurité, il est toujours interdit de se baigner et de naviguer sur le lac de Neuchâtel, mais des analyses d'eau sont actuellement en cours afin d'évaluer si l'interdiction peut être levée à certaines plages ou non.

Certaines eaux usées ont pu se jeter dans le lac en raison des crues. Des prélèvements ont été effectués pour évaluer la qualité microbiologique des plages. Les résultats définitifs seront disponibles dans le courant de la semaine.

Le niveau du lac de Thoune est à 558,25 mètres, classé en danger 3. La navigation pourra reprendre mercredi. Elle est en revanche toujours interdite sur l'Aar, dont le débit reste dangereusement élevé.

Eau de nouveau potable


Dans le canton de Fribourg, la situation se détend progressivement. Quelques déversements sont encore en cours au barrage de Rossens ainsi qu'à Montsalvens afin de respecter la procédure de décrue. En revanche, le niveau du lac de la Gruyère reste encore élevé.

La population peut à nouveau consommer l'eau potable à Belfaux (FR). Les mesures de restriction ont été levées. En revanche, ce n'est pas encore le cas dans la commune de Gibloux où les mesures d'assainissement se poursuivent sur le réseau d'eau potable.

En outre, les coupures de courant effectuées vendredi sont toujours en cours entre Cheyres et Cudrefin, a indiqué Groupe E. Les habitants concernés doivent s'attendre à patienter plusieurs jours avant d'être à nouveau alimentés en électricité.

Décrue à Lucerne


Détente aussi au lac des Quatre-Cantons dont le niveau est descendu à 434,63 mètres mardi, soit 28 centimètres de moins que la nuit de vendredi à samedi lorsque la crue a atteint son maximum. Le célèbre Pont de la Chappelle à Lucerne a pu être rouvert. Les trois autres ponts piétonniers de la ville ont pu rouvrir lundi déjà.

Des orages étant toujours possibles la semaine prochaine, les structures de protection construites le long de la Reuss ne sont pas enlevées pour le moment, ont annoncé mardi les autorités de la ville de Lucerne. La route qui longe le lac en direction du Musée des transports reste fermée.

La baignade dans le lac est à nouveau autorisée, mais les autorités conseillent la plus grande prudence. La baignade dans la Reuss est à éviter, car la rivière reste dangereuse actuellement.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."