Bilan

La pharma à la rescousse du commerce extérieur suisse en mars

Le commerce extérieur suisse est parvenu à se maintenir dans les chiffres noirs en mars et sur l'ensemble du premier trimestre grâce au secteur pharmaceutique et chimique. L'épidémie de coronavirus a toutefois laissé des traces, la plupart des autres secteurs ayant essuyé un repli des exportations au cours du mois de mars.

La hausse des exportations au premier trimestre est à mettre «exclusivement» sur le compte des produits chimiques et pharmaceutiques.

Crédits: Keystone


Les exportations helvétiques ont progressé de 1% en valeur nominale (non corrigé des variations de prix) et comparé au trimestre précédent à 57,76 milliards de francs au premier trimestre, a indiqué mardi l'administration fédérale des Douanes (AFD) dans un communiqué. Les importations se sont contractées de 2,8% à 49,42 milliards, leur plus bas niveau depuis le 1er trimestre 2018, précise l'AFD.

La balance commerciale a bouclé sur un excédent de 8,34 milliards de francs, en progression de plus de 30% par rapport au trimestre précédent.

La hausse des exportations au premier trimestre est à mettre «exclusivement» sur le compte des produits chimiques et pharmaceutiques (+5,6%), qui ont franchi la barre des 30 milliards de francs sur les trois premiers mois de l'année, un chiffre sans précédent. L'ensemble des sous-segment a contribué à cette croissance, mais les principes actifs ont joué un rôle prépondérant (+9,6%).

Des replis ont été essuyés dans presque tous les autres secteurs, notamment les machines et électronique (-3,9%), les véhicules (-15,7%), les métaux (-5,2%) ou l'horlogerie (-2,9%). «Leur baisse cumulée a atteint 841 millions de francs», précise l'AFD.

Au niveau des importations, le secteur pharmaceutique a une fois encore joué un rôle déterminant (+1,9%). La bijouterie et joaillerie (+1,4%) a également inscrit une hausse tandis que les machines et électronique (-0,6%), les véhicules (-23,7%), les métaux (-3,0%) et le textile (-6,0%) ont tous accusé une baisse.

Alors que la tendance haussière s'est poursuivie vers les Etats-Unis, les exportations vers la Chine et Hong Kong ont accusé un net recul. L'Europe est restée stable. Au niveau des importations, une forte chute a été constatée en Irlande et au Royaume-Uni en raison d'une forte contraction dans l'aéronautique.

Bond de la pharma en mars


En mars, les exportations ont progressé de 2,2% sur un mois, grâce au secteur chimique et pharmaceutique (+13,9%) tandis que presque toutes les autres branches ont accusé des reculs, notamment les machines et électronique (-15,1%), l'horlogerie (-10,9%), les instruments de précision (-3,1%), les métaux (-6,3%) ou encore la bijouterie et joaillerie (-11,9%).

Par zones géographiques, les exportations vers l'Europe (+0,3%) sont restées stables, tandis qu'elles ont fortement augmenté à destination de l'Amérique du Nord (+39%), absorbées par les Etats-Unis. A l'inverse, l'Asie (-12,4%) et l'Amérique latine (-19,6%) ont essuyé de nets replis. Plus précisément, les exportations vers la Chine et la Corée du Sud ont reculé, alors qu'elles ont progressé vers le Japon, Singapour et Hong Kong.

Du côté des importations, en baisse de 3,9% à 15,85 milliards au mois de mars, la Suisse a beaucoup moins acheté en Europe (-7,6%), surtout auprès de ses principaux partenaires commerciaux que sont l'Allemagne (-9,8%), l'Italie (-8,6%) et la France (-7,6%). Les importations ont par contre progressé pour l'Amérique du Nord (+4,5%) grâce au Canada, et l'Asie (+7,7%) grâce à la Chine, le Japon, Singapour et Hong Kong.

«Le commerce extérieur suisse de biens est resté solide dans le contexte de la baisse conjoncturelle actuelle», ont commenté les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB). «Comme souvent par le passé, les exportations du secteur chimique et pharmaceutique, peu sensibles à la conjoncture, ont soutenu la performance». Pour les autres secteurs, l'image est en effet «bien plus sombre».

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."