Bilan

Le signe astrologique le plus riche est…

La fortune sourirait-elle davantage aux Bélier qu’aux Poissons? Une analyse du classement des 300 plus riches de Suisse montre que certains signes du zodiaque sont plus présents que d’autres.

  • Le signe du Bélier serait caractéristique des entrepreneurs. La preuve avec David Marcus...

    Crédits: Dr
  • Luka Rajic

    Crédits: Dr

Votre compte en banque s’affiche en rouge? Ce n’est pas de votre faute, vous êtes né sous une mauvaise étoile. Ou plutôt sous le mauvais signe astrologique. Passions ou traits de personnalités, chance ou amours, de nombreuses personnes croient que les astres définissent notre destinée et influencent notre caractère. Mais ont-ils également une incidence sur notre fortune?

Peu admettront recourir à leurs services, mais les astrologues et autres devins comptent parmi leurs clients des gens célèbres et influents. Politiques, artistes, financiers, stars des médias et hommes d’affaires sollicitent discrètement ces gourous des temps modernes. Consultés dans les alcôves du monde de la finance, des oracles se sont spécialisés dans les prédictions destinées au business. Ils déterminent le jour optimal pour signer un contrat, entrer en bourse, réaliser une transaction financière ou fonder une entreprise pour que l’opération jouisse des meilleurs auspices.

L’influence de Venus et de Saturne

Si l’on en croit les astrologues, certains thèmes astraux sont plus susceptibles que d’autres de vous mener à la richesse. Natacha Delphes, qui réalise l’horoscope pour le quotidien 20 minutes, précise que c’est surtout la conjonction Vénus-Saturne qui est favorable à la fortune. Elle constate que l’on retrouve cette caractéristique chez les deux hommes les plus riches de la planète: Jeff Bezos, créateur d’Amazon, né un
12 janvier sous le signe du Capricorne, et le fondateur de Microsoft, Bill Gates, un Scorpion né un 28 octobre.

Natacha Delphes place sur le podium des signes les plus fortunés le Taureau, le Capricorne et le Scorpion. «Le premier n’aime pas perdre, le second est très prévoyant, alors que le troisième est un signe de pouvoir», détaille l’astrologue. Les personnes nées Capricorne semblent bénéficier d’un destin prospère. Si on considère les 100 plus grands chefs d’entreprises américaines et britanniques, près d’un quart d’entre eux (22%) sont nés sous ce signe.

A l’inverse, les Balance, les Sagittaire et surtout les Poissons seraient les moins enclins à faire fortune. «Le moteur des Poissons n’est pas l’argent, ils peuvent en gagner beaucoup, puis le perdre en peu de temps», détaille Natacha Delphes. Ce natif connaîtra toujours des hauts et des bas concernant ses finances.

126 dates de naissance épluchées

Nous avons épluché notre palmarès des 300 plus riches de Suisse pour vérifier s’il correspond à cette analyse. Nous avons exclu les familles et les héritiers pour ne tenir compte que des personnes qui ont fait fortune en développant leur entreprise. Au final, c’est une liste de 126 noms qui nous a permis d’établir un classement par signe astrologique.

Le résultat est surprenant. Ce sont les Bélier qui dominent largement avec 18 personnes. «Ce signe est caractéristique des entrepreneurs», révèle Natacha Delphes. Elle estime qu’il faudrait faire une analyse détaillée des conjonctions astrales pour vraiment cerner chaque cas. Un Bélier peut avoir des planètes en Taureau, signe de fortune. Notre liste ne comporte que cinq Poissons et quatre Balance, deux des signes qui sont astrologiquement les moins favorisés au niveau de la richesse.

Mais que ceux qui ne sont pas nés sous un astre fortuné se rassurent. Les scientifiques estiment que tout cela n’est que du bluff. Pour faire fortune, il faut avant tout croire en ses possibilités. C’est déjà un facteur de réussite, peu importe son signe astrologique.

Canalluiginonb Web 0
Luigino Canal

Journaliste

Lui écrire

Licencié en économie (Université de Genève), journaliste indépendant spécialisé en télécommunications, économie et investigation notamment avec des enquêtes sur le blanchiment d’argent et les escroqueries financières, Luigino Canal a été pendant 15 ans le correspondant en Suisse pour le quotidien économique français «Les Echos». Il a collaboré avec de nombreux médias suisses et italiens (Corriere della Sera, l’Espresso). Il se concentre désormais sur les grandes fortunes. Il participe depuis 15 ans à l’élaboration du classement de Bilan des 300 plus riches de Suisse.

Du même auteur:

Comment la cire «Suisse» a conquis l’Argentine
Comment la cire «Suisse» a conquis l’Argentine

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."