Bilan

Les caisses de compensation sont prêtes à aider

Dès lundi, les indépendants, les personnes en quarantaine et enfin les parents qui ont dû arrêter de travailler pour garder leur enfant, pourront accéder rapidement et sans bureaucratie aux nouvelles prestations

Plus de 160'000 seraient concernées dans les trois prochains mois.

Crédits: Keystone

Les caisses de compensation AVS mettront en ligne dès lundi des formulaires et des informations destinées aux personnes touchées par la crise du coronavirus. Le but est de garantir un accès rapide et facile aux travailleurs indépendants surtout aux allocations pour perte de gain.

Dans un communiqué publié dimanche, les caisses de compensation se disent conscientes de l'urgence de la situation. Elles mettent tout en oeuvre afin de concrétiser rapidement les mesures de soutien annoncées vendredi par le Conseil fédéral. Les personnes concernées doivent pouvoir accéder rapidement et sans bureaucratie aux nouvelles prestations. Malgré cela, il s'agit de vérifier les demandes, précisent les caisses de compensation.

Sont concernés les indépendants ne pouvant pas faire valoir d'indemnités en cas de réduction de l'horaire de travail ainsi que les parents ayant dû interrompre leur activité en raison de la fermeture des écoles. De même les personnes se trouvant en quarantaine sur ordre d'un médecin.

160'000 personnes

Selon une estimation de la Confédération, plus de 160'000 personnes sont concernées. Les caisses de compensation évaluent les versements à 1,5 milliard de francs si la crise dure trois mois.

Le bon déroulement du versement des prestations sociales usuelles, qui s'élève à environ 5,2 milliards de francs pour le seul mois d'avril 2020, n'est pas compromis par ce nouveau défi, précisent les caisses de compensation.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."