Bilan

Les employeurs et l'Etat s'unissent pour l'emploi

Un accord de partenariat inédit entre l'Etat et le privé a été conclu ce jeudi à Genève. Il vise à favoriser le recrutement des forces de travail et compétences du canton en priorité.

Les entreprises genevoises auront le choix de signer ou non cette charte.

Sous l'impulsion de Mauro Poggia, conseiller d'Etat genevois chargé du département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES), un partenariat unique entre l'Etat et les employeurs a vu le jour ce jeudi. Signé par l'office cantonal de l'emploi (OCE), la Fédération des Entreprises Romandes (FER Genève) et l'Union des associations patronales genevoises (UAPG), cet accord vise à favoriser le recrutement, à compétences égales, de demandeurs d'emploi inscrits à l'OCE.

Autrement dit, les entreprises souhaitant adhérer à cette charte, s'engageront à favoriser une intégration professionnelle de la population au chômage résidant dans le canton. Elles seront alors tenues de transmettre, dans les cinq jours ouvrables suivant la réception de l'annonce de poste, jusqu'à cinq candidatures ciblées.

Un premier pas significatif

Depuis l'introduction des directives transversales de recrutement pour l'administration cantonale, les entreprises publiques autonomes et les entités subventionnées, c'est la première fois que le secteur privé s'engage en vue de sensibiliser et inciter les employeurs genevois à recruter les forces de travail et compétences du canton.

«Ce partenariat transmet un signal fort aux entreprises privées du canton», déclare le magistrat Mauro Poggia. «Il véhicule un message encourageant tant pour notre économie locale que pour les personnes au chômage issues de secteurs variés et aux compétences parfois très pointues et recherchées. Quand il y a deux candidats aux compétences similaires qui postulent pour un même emploi, il faudrait absolument engager celui qui réside dans le canton afin de maintenir notre paix sociale», ajoute ce dernier.

Ivan Slatkine, président de la FER Genève, se réjouit lui aussi de cette avancée: «Cette charte permet de valoriser l’engagement citoyen des entreprises genevoises. Elle permettra également à l’OCE de mieux comprendre les besoins de l’économie, pour pouvoir y répondre de manière adaptée.» Emmanuelle Savoie, directrice des ressources humaines de la FER, relève quant à elle que «la FER Genève collabore depuis des années avec l’OCE, et notamment son Service employeurs. Le fait d’avoir un répondant attitré facilitera la compréhension des besoins spécifiques de notre entreprise». 

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."