Bilan

Les fermetures touchent 366 000 employés

En Suisse romande, ce sont les cafés-restaurants, les crèches et garderies qui paient le plus lourd tribut à l’arrêt des activités.

Combien d’acteurs privés et de collaborateurs sont-ils concernés par la décision du Conseil fédéral de fermer toutes les entreprises dont les prestations impliquent un contact rapproché avec les clients? En se fondant sur les indications fournies par le relevé structurel des entreprises de l’Office fédéral de la statistique (OFS), on peut estimer qu’au moins 79 900 établissements et 366 100 collaborateurs (lire ci-contre) sont affectés sur l’ensemble du territoire helvétique par l’arrêt provisoire de leurs activités.

En Suisse romande, ce sont plus de 21 200 entreprises et 92 100 employés qui sont touchés. Dans les deux plus grands cantons romands, au moins 32 700 collaborateurs vaudois et 25 100 employés genevois ne travaillent plus. En Valais, à Fribourg, à Neuchâtel et dans le Jura, leur nombre s’élève respectivement à plus de 15 000, 10 800, 6100 et 2100.

Les centres de fitness aussi touchés

Dans les cantons francophones comme dans toute la Suisse, les branches les plus frappées en termes de nombre d’employés sont les cafés-restaurants (lire ci-dessus). Dans la vente de vélos et d’articles de sport, de voyages, de l’électronique de loisir, de meubles, de même que dans les centres de fitness, les collaborateurs subissent aussi les conséquences de la suspension des activités. Pour chacune de ces branches, ils sont plus de 2000 à ne pas pouvoir travailler.

Le décompte effectué par Bilan se fonde sur le recensement des entreprises réalisé par l’OFS au 31 décembre 2017. Mais le nombre d’entreprises et de personnes touchées aurait encore augmenté si les données avaient été récoltées fin 2019 en raison de la hausse de la population active au cours de ces deux dernières années.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."