Bilan

Marchés de Noël: trois concepts au bord du Léman

De Genève à Montreux en passant par Lausanne, les marchés de Noël autour du Léman sont pris d’assaut par le public. Trois concepts différents pour les amateurs de festivités, d'artisanat et de gastronomie.

Tout autour du Léman (ici à Montreux), les marchés de Noël attirent les visiteurs en décembre.

Crédits: DR

Honneur au petit poucet: le dernier-né des marchés de Noel est à Genève. «Noël aux Bastions» fête seulement sa 2ème édition mais il la fête en beauté. La beauté, c’est ce qui frappe en entrant dans le marché de Noel genevois qui met l’accent sur une scénographie impeccable, de magnifiques lumières et des chalets à la décoration travaillée. A la nuit tombée, le décor est digne d’un conte de fée.

Mais au paradis, le loup n’est jamais loin… Victime de son succès, Noël aux Bastions peut s’avérer difficile d’accès aux heures de pointe. Encore petit dans ses dimensions, le marché genevois est pris d’assaut à la sortie des bureaux et les week-ends. Il faut s’armer de patience pour accéder aux comptoirs des 30 stands de nourriture qui proposent vin chaud, raclette et fondue.

Le succès du chalet à fondue est tel qu’il a doublé sa surface cette année et sert jusqu’à 600 personnes en deux services chaque soir. Dès l’ouverture du marché le 4 décembre dernier, 12'500 réservations avaient déjà été passées pour le seul chalet à fondue (réservations uniquement par internet). Il faut dire qu’outre sa déco cosy et son ambiance festive, le restaurant bénéficie d’un atout de taille avec le chef Jérémy Rosenbois, formé chez Ducasse et dont la fondue est délicieuse.

A deux pas, le tout nouveau Christmas Pub affiche des airs de folie douce et d’après-ski branché. Lui aussi tourne à plein régime aux heures d’affluence. Les enfants ne sont jamais loin dans un marché de Noël: à Genève on les trouve à la patinoire ou dans la yourte aux enfants. Dans les allées ou dans le verre partagé avec des amis, Noël aux Bastions est surtout un marché festif du soir. Avec 250'000 visiteurs l’an passé, la première édition laisse présager une belle destinée.

Montreux Noël attire un demi-million de visiteurs

A l’autre bout du lac, «Montreux Noël» fait figure de poids lourd des marchés de Noël. Fort d’une expérience de 25 ans, il est le seul marché situé «pieds dans l’eau». Au plus fort des samedis de décembre, Montreux Noël accueille jusqu’à 70'000 visiteurs par jour. La recette de ce succès tient non seulement au site exceptionnel au bord du lac mais aussi au travail de terrain de l’équipe organisatrice dirigée par Yves Cornaro: «Notre objectif à Montreux est de rester dans le qualitatif avec des stands et des animations de qualité. Nous ne sommes pas dans le bas de gamme ou le bon marché».

De fait, chaque visiteur dépense en moyenne 65 francs lors de sa visite sur les quais et le premier prix pour la location d’un stand artisan à Montreux est à 4500 francs sur la période du Marché de Noël contre 800 CHF à Genève. Dans l’assiette, tous les styles sont représentés au bout du lac: depuis les churros jusqu’au bar à huitres, avec cette année un coup de projecteur sur la Russie, l’hôte d’honneur. Pour son jubilé, Montreux Noël a multiplié les animations, sous l’œil attentif du Père Noël en personne.

A 2042 mètres d’altitude, le Père Noël de Montreux accueille les enfants et les parents dans sa maison au sommet des Rochers-de-Naye, accessible en train à crémaillère depuis le centre-ville. En fin de journée, il redescend vers le lac pour survoler les quais à bord de son traineau tiré sur un câble au-dessus de l’eau. Le marché s’étend sur plus d’un kilomètre le long du lac, et a généré 32 millions de francs de retombées économiques pour la ville (d’après une étude de la HES-SO) et 550'000 visiteurs en 2017, Montreux Noël est une institution qui fait recette. Une belle success story vue la taille de la ville qui ne comptent que 27 000 habitants.

Lausanne déploie ses animations

Entre Genève et Montreux, le marché lausannois baptisé Bô Noël se positionne, dans tous les sens du terme, à mi-chemin de ses deux voisins. Le premier prix pour la location d’un stand artisan est à 2800 francs pour la période du marché. Mais plutôt qu’un seul site, le marché de Lausanne a choisi d’investir sept lieux différents au cœur de la ville, avec 76 exposants, dont 32 points de restauration. Comme chez ses deux voisins, les animations destinées aux enfants sont mises en avant, et ici aussi, l’artisanat local tient le haut de l’affiche.

Mais Lausanne, siège du Comité international olympique (CIO), travaille son image à l’international. Début novembre, le Bô Noël a fait des jaloux en figurant dans une revue britannique parmi les 5 meilleurs marchés de Noel en Europe pour… ses dégustations de vins. Ce seul critère est loin d’être suffisant pour remplir toutes les qualités attendues d’un bon marché de Noël, mais il n’empêche: le Bô Noël de Lausanne a tout pour séduire. Il vise cette année un objectif de 380'000 visiteurs.

Catherine Nivez
Catherine Nivez

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, elle migre en Suisse et à Genève où elle vit et travaille désormais sur sa nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

Elle a fait l’essentiel de son parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, elle a signé une série d’articles pour le quotidien suisse romand Le Temps et travaille désormais pour Bilan.

Vous pouvez aussi retrouver ses blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs qu'elle côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS son nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Du même auteur:

Philip Queffelec, l’avion dans le sang
Xavier Casile, le pubard de la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."