Bilan

Opep+: le pétrole dévisse face à l'échec des pourparlers

Les prix du pétrole plongeaient vendredi alors que les négociations entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés pour coordonner des baisses de production semblaient sur le point d'échouer.

Jeudi, les pays membres de l'OPEP ont proposé à Moscou et à ses neuf autres partenaires une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour.

Crédits: Bloomberg

Vers 15H45 GMT (16H45 à Genève), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 46,70 dollars à Londres, en baisse de 6,56% par rapport à la clôture de jeudi, quelques minutes après être tombé à 46,12 dollars, un plus bas depuis juillet 2017.

A New York, le baril américain de WTI pour avril perdait 6,92% à 42,71 dollars, après être tombé jusqu'à 42,30 dollars, un plancher depuis juin 2017.

Le secrétariat de l'Opep a annoncé le début officiel de la réunion avec un peu plus de six heures de retard, après des heures de pourparlers informels qui selon l'agence Bloomberg se sont soldés par une impasse.

Jeudi soir, le cartel a proposé à Moscou et à ses neuf autres partenaires une coupe collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour afin de ne pas laisser l'épidémie de coronavirus ruiner les efforts consentis depuis 2017 pour maintenir à flot les cours du brut dans un marché où l'offre est excédentaire.

Or, selon les médias russes citant vendredi la délégation présente à Vienne, la Russie n'est pas acquise à l'option d'une baisse supplémentaire de production, souhaitant simplement prolonger l'accord en vigueur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."