Bilan

Suisse Tourisme prévoit une perte de recettes d'un demi-milliard

Après une année exceptionnelle en 2019, la meilleure de son histoire, l'industrie hôtelière se porte mal, touchée de plein fouet par le coronavirus. Suisse Tourisme s'attend à une perte de chiffre d'affaires de plus d'un demi-milliard de francs pour l'ensemble de 2020, a déclaré lundi son directeur général, Martin Nydegger, dans une interview à AWP.

Un contraste avec 2019, où le secteur hôtelier suisse a établi un nouveau record avec 39,6 millions de nuitées

Crédits: Keystone

Il estime que les visiteurs étrangers réserveront près de 2,1 millions de nuitées en moins cette année, comparé à 2019. Il en résulterait une perte évaluée à 532 millions de francs. Et il ne s'agit que du chiffre d'affaires lié au tourisme, a précisé M. Nydegger. Les pertes touchant la gastronomie ou les foires commerciales ne sont pas inclues.

Un contraste avec 2019, où le secteur hôtelier suisse a établi un nouveau record avec 39,6 millions de nuitées. Sur ce total, 21,6 millions ont été attribuées aux seuls hôtes étrangers.

Cette situation laissera des traces profondes dans l'hôtellerie locale. «Tout le monde ne survivra pas. Malheureusement, cela entraînera des fermetures d'établissements», a déploré le directeur général de Suisse Tourisme.

«Les marges opérationnelles dans notre secteur sont étroites», a-t-il ajouté. Par conséquent, même en période de prospérité, de nombreuses entreprises ne seront pas en mesure de reconstituer des réserves suffisantes pour survivre à une telle crise.

Les Grisons au top en 2019


En janvier, les touristes suisses et étrangers ont fait parts égales pour leurs nuitées dans les établissements hôteliers de notre pays. Sur un total de 3 millions de nuitées, ils ont partagé la poire en deux avec 1,5 million de nuitées pour chacun des deux groupes, a annoncé l'Office fédéral de la statistique (OFS) lundi.

Mais la progression est plus belle chez les Suisses (+7% soit 99'000 nuitées supplémentaires) pendant la période sous revue que chez les touristes étrangers (+5,7%, 81'000 nuitées supplémentaires).

Parmi les touristes venus de l'étranger, les Allemands représentent plus d'un cinquième avec 308'875 nuitées, contre 302'286 en 2019. Mais ce sont les Américains (133'336 contre 123'063) et surtout les Chinois (77'708 contre 57'287) qui affichent les plus belles progressions.

Au niveau des nuitées par continent, l'Asie arrive en tête sur le plan de son avancée, avec 251'977 nuitées contre 213'821 auparavant. La progression est aussi intéressante pour l'Amérique, marquée par 208'610 nuitées par rapport à 188'600. L'Europe continue de représenter le plus grand lot de nuitées, avec 981'501 touristes ayant dormi en Helvétie, contre 960'719 en 2019.

Parmi les cantons, ce sont les hôtels grisons, avec 681'622 nuitées et un taux brut d'occupation des lits de 47,9%, qui sont les plus appréciés. Ils sont suivis par les établissements valaisans (449'625 et 44,6%), les bernois (399'278 et 35,8%) et les zurichois (387'166 et 41,2%).

Les premiers romands après les valaisans sont les genevois (219'627 et 43,1%). Les hôtels les plus boudés sont les jurassiens, avec 4452 nuitées et un taux d'occupation des lits de seulement 8,7%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."