Bilan

Airbus: des milliers de manifestants en Espagne contre les coupes

Plusieurs milliers d'employés d'Airbus ont manifesté vendredi devant les sites de production du groupe européen en Espagne. Ils protestaient contre la suppression programmée de 630 postes de travail dans le pays.

Sur le site de production de Getafe, à la périphérie de Madrid, près d'un millier de personnes ont observé un bref arrêt de travail pour se rassembler à l'extérieur.

Crédits: AFP

Airbus avait annoncé mercredi qu'il entendait supprimer 2362 postes de sa division Défense et Espace en Europe, dont 829 en Allemagne, 630 en Espagne, 404 en France, 357 au Royaume-Uni et 142 ailleurs. Sur le site de production de Getafe, à la périphérie de Madrid, près d'un millier de personnes ont observé un bref arrêt de travail pour se rassembler à l'extérieur. Sur la banderole déployée, on lisait: «Ici, personne n'est de trop».

«Ils nous ont annoncé que 630 emplois seraient remis en question avec la restructuration que l'entreprise propose. Nous avons montré notre rejet absolu», disait le syndicaliste de Commissions ouvrières (CCOO) Francisco San José, président du comité inter-entreprises Airbus Espagne.

D'autres manifestations et brefs arrêts de travail ont eu lieu sur sept autres sites de production, selon des sources syndicales espagnoles, assurant que «des milliers d'employés» avaient participé. «Nous sommes tous inquiets car il y a beaucoup d'emplois» en jeu, témoignait Cristian Fuentes, employé d'Airbus Espagne.

Une mobilisation de protestation des salariés de «l'ensemble du secteur aéronautique» du pays est prévue en mars, selon CCOO, mais la date et le lieu n'ont pas encore été déterminés. La division Défense et espace, qui représente 15% du chiffre d'affaires du groupe, a enregistré une perte opérationnelle de 881 millions d'euros en 2019. Son carnet de commandes s'élève à 32,3 milliards d'euros, en baisse de 9% par rapport à 2018.

Le syndicaliste Jorge Escribano, a argumenté qu'«Airbus est une grande multinationale qui a une partie défense et une partie civile et bien sûr la partie civile obtient des résultats fantastiques». «S'il est vrai qu'il y a un manque de travail dans la partie défense, cela devrait pouvoir être adapté en augmentant la charge de travail de la partie civile», a plaidé ce membre du comité inter-entreprises Airbus Espagne.

En Espagne, la multinationale compte environ 13'000 postes de travail. CCOO estime que le nombre total de postes menacés ne peut pas encore être estimé et s'inquiète notamment de la répercussion du plan de restructuration sur les petites et moyennes entreprises sous-traitantes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."