Bilan

BMW tente l'assaut de Tesla avec une berline électrique

Le constructeur automobile allemand BMW a lancé mardi dans la course contre Tesla sa nouvelle "Gran Coupé i4" électrique, une berline commercialisée dès 2021.

BMW était parmi les premiers constructeurs automobiles à proposer une voiture 100% électrique avec la citadine i3.

Crédits: AFP

Avec ce modèle à la calandre imposante, la mobilité électrique "arrive au coeur de la marque BMW", a expliqué Adrian van Hooydonk, directeur artistique du groupe.

Revendiquant une autonomie de 600 km selon les standards WLTP, la i4 fait figure de réponse au constructeur américain de la part du groupe bavarois, qui ne compte pour l'heure aucune grande berline électrique équivalente à Tesla dans son catalogue.

Parmi les premiers à proposer une voiture 100% électrique avec la citadine i3 -- qui n'a pas eu le succès espéré -- BMW a depuis cédé sa place, notamment au constructeur américain d'Elon Musk qui domine le marché de l'électrique haut de gamme et dont la "Model 3", commercialisée en Europe depuis l'année dernière, fait référence.

Malgré les similarités, Oliver Zipse, patron de BMW, a souligné la singularité du modèle: "Ce type de voiture, une berline sportive de BMW, n'existe pas jusque-là en électrique sur le marché", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Le design que vous voyez ici est très proche de la version de série", a-t-il promis lors d'une présentation vidéo, initialement prévue au salon automobile de Genève, qui a été annulé en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus.

La i4, dont BMW promet qu'elle sera "profitable", s'inscrit dans l'offensive électrique du constructeur munichois dans la course pour respecter les strictes normes d'émissions de CO2 imposées par l'UE.

Au-delà de la citadine i3, présentée fin 2013, BMW prévoit pour cette année un SUV électrique ainsi que plusieurs hybrides; la SUV iNEXT doit également être dévoilée l'année prochaine.

"Nous avons déjà plus qu'un demi-million de voitures électriques de BMW sur les routes et nous voulons doubler ce nombre d'ici la fin de l'année", a lancé M. Zipse.

Et le temps presse: dès cette année, les constructeurs devront afficher sur leur flotte de voitures neuves vendues en Europe des émissions moyennes de CO2 inférieures à 95 grammes par kilomètre, sous peine d'amendes -- un objectif impossible à atteindre sans une hausse significative des ventes de voitures électriques ou hybrides.

La modulation par poids relève toutefois le plafond pour les groupes écoulant des voitures plus massives.

"Nous allons respecter les strictes régulations européennes en 2020 et 2021", a réitéré M. Zipse, rappelant l'engagement de réduire de 20% les émissions moyennes des voitures vendues en Europe cette année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."