Bilan

Bombardier: départ du PDG au terme d'une douloureuse restructuration

Le groupe canadien Bombardier a annoncé le départ de son PDG Alain Bellemare au terme d'une douloureuse restructuration qui a contraint l'ancien fleuron industriel canadien à se retirer de l'aviation commerciale et de la construction ferroviaire pour se concentrer exclusivement sur les jets d'affaires.

Eric Martel, actuel patron du géant public québécois de l'électricité Hydro-Québec, deviendra le nouveau PDG de Bombardier à compter du 6 avril.

Crédits: Keystone

Son départ intervient moins d'un mois après l'annonce de la cession de la branche ferroviaire de Bombardier au groupe français Alstom, ainsi que la vente de sa participation restante dans le programme de l'A220, son ancien avion moyen-courrier CSeries.

Eric Martel, actuel patron du géant public québécois de l'électricité Hydro-Québec, deviendra le nouveau PDG de Bombardier à compter du 6 avril, a annoncé le groupe mercredi soir.

C'est un retour chez Bombardier pour M. Martel, qui avait dirigé la branche des avions d'affaires en 2014 et 2015.

«Éric est le bon leader au bon moment pour Bombardier, alors que l'entreprise achève son plan de redressement et se concentre sur la croissance de ses activités d'avions d'affaires», a déclaré Pierre Beaudoin, président du conseil de Bombardier.

«Je suis honoré et emballé de revenir chez Bombardier alors que l'entreprise entame un nouveau chapitre de son histoire», a dit M. Martel.

Ancien cadre du conglomérat industriel américain United Technologies, société mère du motoriste Pratt % Whitney, Alain Bellemare était arrivé en 2015 chez Bombardier, se lançant dans une restructuration qui s'est traduite par des milliers de suppressions d'emplois et une chute de l'action du groupe.

«Le plan de redressement de cinq ans étant presque terminé, les membres du conseil, y compris Alain Bellemare, ont conclu à l'unanimité que le temps était venu qu'un nouveau leader prenne les rênes de l'entreprise», a précisé Bombardier.

Lourdement endetté, Bombardier a officialisé en février son retrait de l'aviation commerciale et de la construction ferroviaire après une perte de 1,6 milliard de dollars américains en 2019, contre un bénéfice de 318 millions l'année précédente.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."