Bilan

Coronavirus: Lufthansa prolonge ses annulations de vols vers la Chine et l'Iran

Le groupe allemand Lufthansa a annoncé lundi la prolongation jusqu'à fin avril de ses annulations de vols vers et depuis l'Iran et la Chine, alors que l'épidémie de coronavirus continue de s'étendre dans le monde.

A la Bourse de Francfort, le titre de Lufthansa était en baisse de -3,01% à 12,90 euros dans un Dax en baisse de -1,6%.

Crédits: Keystone

Le groupe et ses filiales européennes, Austrian Airlines et Swiss, ne proposeront aucun vol entre l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche et la Chine, foyer de l'épidémie, "jusqu'au 24 avril", a indiqué Lufthansa dans un communiqué.

La compagnie suspend également ses vols vers et pour l'Iran, particulièrement touché par le virus, jusqu'au 30 avril.

"La sécurité de nos passagers est notre priorité", affirme dans un communiqué le groupe, qui précise avoir effectué une "évaluation approfondie de toutes les informations disponibles sur le virus" avant de prendre cette décision.

Lufthansa va également "réduire la fréquence" de ses vols entre les grandes villes allemandes et Hong Kong et Séoul, avec une suspension totale des vols entre Munich et Hong Kong entre le 6 mars et le 24 avril.

La compagnie compte également diminuer ses offres de vols vers et depuis les grandes villes du nord de l'Italie, fortement touchée par l'épidémie, dont Milan, Rome et Bologne.

Sa filiale autrichienne Austrian devrait même réduire de "40% son offre" vers l'Italie, a-t-elle indiqué dans un communiqué lundi.

Vendredi déjà, le groupe avait annoncé qu'il pourrait "réduire jusqu'à 25%" ses "offres de courts et moyens courriers", et immobiliser au sol "23 avions long-courriers", contre seulement 13 actuellement, "en raison de la propagation accélérée du coronavirus".

La compagnie aérienne a également indiqué mercredi qu'elle allait geler ses embauches et proposer des congés sans solde à ses employés pour "affronter les effets économiques du coronavirus" alors que l'épidémie continue de progresser.

Mi-février, l'Organisation internationale de l'aviation civile a averti que la nouvelle épidémie pourrait entraîner une baisse de 4 à 5 milliards de dollars des recettes des compagnies aériennes mondiales.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."