Bilan

Franz Carl Weber à nouveau en mains suisses

Un groupe d’investisseurs entourant le CEO Yves Burger rachète l’ensemble du capital-actions de la société Franz Carl Weber SA au groupe français Ludendo.
  • Florian Sieber représente le Simba Dickie Group au sein du conseil d'administration de la chaîne Franz Carl Weber.

    Crédits: DR
  • Yves Burger, le CEO de Franz Carl Weber, a racheté le tiers des actions du groupe.

    Crédits: DR
  • Marcel Dobler, le cofondateur de Digitec, participe à la reprise du spécialiste suisse du marché des jouets.

    Crédits: DR

Excellente nouvelle pour le marché suisse du jouet. Au lieu de devoir fermer leur porte, les 19 magasins Franz Carl Weber ont été rachetés par le CEO de la chaîne, Yves Burger, le cofondateur de Digitec Marcel Dobler et le fabricant de jouets allemand Simba Dickie Group, chacun détenant 33% de Franz Carl Weber.

Les négociations de rachat menées depuis janvier avec le groupe français Ludendo, en sursis concordataire, ont été conclues avec succès ces derniers jours. Le contrat négocié pour la vente de l’ensemble du capital-actions de la société Franz Carl Weber SA a été confirmé par le Tribunal de Commerce de Paris.

Trois spécialistes expérimentés

Les nouveaux propriétaires sont ainsi trois spécialistes expérimentés. Yves Burger, CEO actuel, était auparavant CFO de la chaîne. Le Saint-Gallois Marcel Dobler, 38 ans, a créé le magasin en ligne digitec, sans oublier l’entreprise de jouets allemande Simba Dickie Group, un important acteur sur le marché suisse du jouet. Une stratégie en ligne dédiée et un accès sécurisé aux marchés d’approvisionnement des marques de distributeur, constitueront des réponses convaincantes aux défis structurels actuels du commerce stationnaire en général.

Yves Burger, CEO de Franz Carl Weber, en est convaincu: «L’avenir de notre Franzki est assuré. Nous sommes l’une des marques de jouets les plus anciennes du monde et sommes étroitement liés à la Suisse depuis plus de 135 ans. A présent, j’ai la chance de pouvoir façonner l’avenir de l’entreprise avec deux partenaires solides.»

Fondée en 1881 à Zurich par l’Autrichien Franz Carl Weber et son frère qui avaient ouvert un premier magasin sur la Bahnhofstrasse à Zurich. En 1917, une seconde succursale voit le jour à Genève. Le fondateur décède en 1948. C’est son petit-fils qui avait décidé de vendre en 1984 à Karl Schweri, le fondateur de Denner. Dans les années 1990, en proie à de graves difficultés financières, FCW a été redimensionné.

25% des parts du marché du jouet en Suisse

En septembre 2006, FCW est vendu au groupe français Ludendo qui est en train de s’implanter en Suisse avec son enseigne la Grande  Recré, en réaction à l’arrivée dès 2001 de son compétiteur français King Jouet, en mains de la famille Gueydon. A l’époque, King Jouet a repris les surfaces laissées vacantes suite à la première débâcle de Toys R Us.

Derrière Migros et Manor qui chacun détiennent près de 25% des parts du marché du jouet en Suisse, on trouvait justement le groupe Ludendo (19 filiales et plus de 240 collaborateurs en Suisse) avec environ 15% de parts de marché, devant King Jouet (près de 10%), la Coop (environ 12%) et les 15% restants se répartissant entre de nombreux acteurs, dont le belge Maxi Toys (4 points de vente en Suisse romande).

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."