Bilan

HYT fait faillite

La marque horlogère neuchâteloise HYT aspirait à réinventer la manière de penser le temps. Ce dernier était indiqué non pas grâce à un mécanisme traditionnel, mais grâce aux fluides. La faillite a été prononcée mercredi.

Crédits: Crédits: HYT - YouTube.

Les montres HYT font partie des OVNIS de l’horlogerie. Leurs différents modèles s’articulent autour d’un élément commun: le module fluide. Le principe est d’indiquer l’heure à travers la progression du fluide sur le cadran.

Bilan a appris que la société neuchâteloise était aujourd’hui dans une phase plus que compliquée. Les rumeurs de faillite couraient. Le fondateur de Businessmontres.com Grégory Pons l’a annoncé sur son site mardi. L’information courait déjà depuis quelques heures déjà. Le journaliste Gisbert Brunner, cofondateur et copropriétaire d’Uhrenkosmos, a fait circuler une lettre qu’a envoyée la direction d’HYT à ses partenaires. On y apprend qu’une réorganisation a eu lieu. Patrick Berdoz, président, et Michel Nieto, CEO d’HYT, expliquent que ce dernier a été promu de COO à CEO le 1er décembre dernier. Les efforts de restructuration de la dette se poursuivaient mais «à cause d’un blocage venant des actionnaires institutionnels sur son augmentation de capital, HYT n’a pas été en mesure de lever les fonds dont elle avait besoin. C’est pourquoi une décision concernant la faillite sera prise par le juge dans les jours à venir». C'est mercredi que la faillite a été prononcée, selon le président de la société Patrick Berdoz cité dans Le Temps. Contactée, la direction d’HYT n’a pour l’heure pas répondu aux questions de Bilan.

La lettre adressée aux partenaires évoque un grand remaniement et des fonds insuffisants pour réaliser les projets.

Gregory Dourde, ancien CEO d’HYT, est cité dans la lettre. «Grégory Dourde a mis toute son énergie dans les phases-clé de Preciflex» écrit la direction dans sa lettre. Preciflex est la société ayant mis au point la technologie. Les liens entre HYT et Preciflex sont forts. Les sociétés sont sœurs, partagent une majorité d’actionnaires, mais dans des proportions différentes, et certains journalistes estiment que HYT était la vitrine du savoir-faire de la société Preciflex. Grégory Dourde analyse la situation: «Le board a lancé un financement qui n’a pas pu totalement se réaliser, mettant la société en difficulté. L’EBITDA était passée positive depuis 3 ans, mais la dette avait pris un poids croissant. La pandémie, sans être l’élément central des derniers développements, a impacté la marche des affaires et surtout retardé la levée de fonds, créant des dissensions internes qui ont finalement eu pour conséquences le blocage de la levée de fonds par deux institutionnels.» 

A la question de pourquoi la société a fait faillite aujourd’hui, il répond que c’est avant tout «le désaccord de deux actionnaires ayant une minorité de blocage pour valider les termes de la dernière augmentation de capital a techniquement entraîné une impossibilité de faire rentrer l’argent nécessaire à la société.» En tout, une vingtaine de personnes travaillaient pour HYT. La société Preciflex promet de garantir le service après-vente de ces montres d’exception.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."