Bilan

Le canton de Fribourg mise sur l’innovation

Depuis 1989, de nombreuses entreprises se sont installées ou se sont agrandies dans le canton noir et blanc. Et trois parcs d’innovation ont vu le jour pour encourager la recherche et le développement.

La croissance de la biopharma UCB à Bulle incarne l’essor du canton.

Crédits: UCB

Au cours de ces trente dernières années, le canton de Fribourg a poursuivi sa folle chevauchée pour rattraper le retard économique accumulé pendant de longues décennies. Avec des terrains en abondance et bon marché, des coûts de main-d’œuvre qualifiée inférieurs à la moyenne nationale et une politique fiscale agressive destinée à attirer de nouvelles entreprises, le résultat est positif. 

Le développement de Liebherr et d’UCB à Bulle incarne le virage pris par le canton. Figurant parmi les leaders mondiaux des engins de chantier, Liebherr a investi plusieurs centaines de millions de francs dans le chef-lieu de la Gruyère où il occupe désormais plus de 1300 collaborateurs. Après avoir créé une société commerciale sise en ville de Fribourg, le groupe belge UCB, actif dans la biotechnologie, a profité des atouts locaux pour construire trois usines ultramodernes avec, à la clé, la création d’environ 460 emplois. La Gruyère est aussi devenue le pôle romand de la construction métallique avec les entreprises Sottas Building, Progin Metal et Morand qui effectuent des réalisations d’envergure dans plusieurs endroits du pays. 

C’est à Romont, dans la Glâne, que Nespresso a ouvert son dernier site de production de capsules de café. Dans l’agglomération de Fribourg, plusieurs entreprises se sont installées ou se sont agrandies, à l’instar de Richemont (horlogerie), Alcon (produits ophtalmologiques), Meggitt (aéronautique et énergie), Sika (chimie de la construction) à Guin, etc. Dans le canton, l’industrie continue de jouer un rôle important avec une valeur ajoutée représentant plus de 20% du PIB.

L’innovation est désormais au cœur de la politique menée par les acteurs politiques. Les disparitions de la brasserie Cardinal à Fribourg et d’Ilford à Marly ont laissé la place à deux parcs d’innovation: blueFactory, au sein duquel l’EPFL disposera à l’horizon 2023 d’un nouveau bâtiment dévolu à l’habitat du futur, et Marly Innovation Center, déjà occupé par environ 150 entreprises. Grâce au don de 100 millions de francs de l’entrepreneur Adolphe Merkle, l’Université de Fribourg a pu créer un institut consacré aux nanotechnologies. A Villaz-Saint-Pierre, un autre entrepreneur – Christophe Fragnière – a fondé un incubateur dénommé Le Vivier pour accueillir des entreprises à fort potentiel de développement.

Bulle immobilière?

Au cœur de la Suisse romande, Fribourg a enregistré une croissance démographique parmi les plus impressionnantes du pays. Avec des zones à bâtir à des prix encore attractifs et des loyers modérés, il a attiré quantité de Vaudois, Neuchâtelois et Bernois en même temps qu’une vigoureuse immigration étrangère. Résultat: Fribourg est devenu un canton-dortoir avec un record de pendulaires. Alors que la hausse du nombre d’habitants s’annonce moins importante que prévu, de nouveaux immeubles continuent de sortir de terre. On parle de suroffre de logements. Comme il y a trente ans, une bulle immobilière menace d’éclater. 


«Fribourg a Le blues»

En 1989 Une année avant la parution de l’article ci-contre, Fribourg est sacré champion de Suisse des créations d’emplois. En dépit de la bonne santé de l’économie due à l’implantation de nouvelles entreprises et au développement de la construction, «le blues du développement» plane désormais sur le canton. 

L’argent menace de défigurer la basse ville de Fribourg et les opérations immobilières douteuses se multiplient. Comme ailleurs en Suisse, la bulle finira par éclater.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."