Bilan

Les meilleurs employeurs romands 2020

La 12e enquête exclusive de Bilan révèle quelles sont les entreprises qui choient le mieux leurs salariés. Décryptage de leurs stratégies pour se démarquer et des grandes tendances en matières de ressource humaines.

  • Membres de l’équipe de l’Hôtel InterContinental Genève: Paulo Batista, Camille Montagne, Alexia Rochaix, Marta Bento Dias et Patrick De Rosa.

    Crédits: François Wavre/Lundi13

Le congé paternité gagne du terrain

L’apparition surprise du Covid-19 aura indirectement contribué à renforcer le succès de notre enquête exclusive. En effet, en ayant choisi de reporter d’avril à septembre la parution de notre dossier, une poignée d’entreprises ont pu renvoyer le questionnaire hors des délais habituels. Au final, cette 12e édition aura vu pas moins de 114 participants (contre 108 en 2019 et 94 en 2018). De quoi renforcer encore la légitimité de cette vaste investigation.

Ce succès nous a permis de continuer à affiner les comparaisons. De 9 catégories en 2018, nous sommes passés à 11 catégories l’an dernier (séparation des banques et des assurances, ainsi que lancement d’une division consacrée à l’enseignement) et à 15 (!) même cette année. Comme nous le dévoilions en 2019, notre ambition était de réunir à part les hôtels, c’est désormais fait, idem avec l’horlogerie ou encore avec l’immobilier (désormais séparé des entreprises actives dans la construction et l’aménagement). Autre changement: nous avons décidé de regrouper les cliniques privées et les hôpitaux publics, cela afin d’atteindre une masse critique de participants (8). C’est d’ailleurs dans cette catégorie que, pour la première fois, notre enquête débouche sur des ex aequo, en l’occurrence la Clinique de La Source et les HUG.

Sur le contenu des questionnaires, la généralisation du télétravail ressort très nettement. Le processus était déjà bien engagé chez la plupart des entreprises habituées à répondre à notre enquête, mais on constate que la pandémie a encore accéléré sa mise en application. De même avec le congé paternité.

Prendre en compte toutes les générations

On assiste à une déferlante d’entreprises qui veulent anticiper et être à l’écoute des attentes des nouvelles générations. A ce propos, certaines initiatives sont très intéressantes. Plusieurs sociétés ont mis en place des programmes de reverse mentoring, dans le but de rapprocher les générations. Chez Generali, l’initiative Gen-X-Change a pour but de mettre en contact deux personnes dont la différence d’âge est de 15 ans au minimum afin qu’elles échangent sur des sujets comme les médias sociaux, le smart working ou les compétences transversales. Aux SIG, le reverse mentoring permet de mettre à profit les connaissances des apprentis en matière d’outils de communication. Dans le canton de Vaud, le directeur général de Migros a convié ses 171 apprentis pour une journée de travail ludique «afin d’entendre leurs idées». Les dix meilleures d’entre elles bénéficieront d’un coaching individualisé afin de les présenter à un jury. Dans la même veine, Nestlé entend favoriser l’entrepreneuriat au sein de ses apprentis, d’où un projet avec la Maison Cailler leur permettant de réaliser eux-mêmes un produit chocolaté de A à Z.

Enfin, signalons quelques innovations intéressantes: un partenariat chez Pictet pour intégrer des réfugiés formés au développement informatique; un lunch feedback après six mois en poste pour les nouveaux collaborateurs du Collège du Léman; ou encore un système de reconnaissance chez Mercury Systems qui permet aux employés d’attribuer des points à leurs collègues pour les remercier sur une tâche effectuée ensemble. Les points reçus sont ensuite convertis en cartes-cadeaux.


Notre méthodologie

Notre classement est établi à partir d’un questionnaire comprenant une centaine de questions, fermées et ouvertes. Il aborde tous les aspects RH: rémunération, promotion de la santé, développement et formation continue, responsabilité sociale d’entreprise, promotion de l’égalité, aménagement du temps de travail, vacances et congés, mobilité, prévoyance sociale, etc.


Chez Procter & Gamble, élu meilleur employeur romand: Faiza Lahlou, Loïc Ducret, Pamela Pina, Vijay Sitlani et Tsechoe Jonden Khangsar. (Crédits: François Wavre/Lundi13)

MULTINATIONALES 

PROCTER & GAMBLE 

Route de Saint-Georges 47, Petit-Lancy1750 EMPLOYÉS

Accueil des personnes LGBT

Rien n’est immuable. Procter & Gamble renoue avec la première place qu’elle avait laissée à JTI depuis 2015. La multinationale P&G a notamment sponsorisé la Geneva Pride 2019 et organisé la projection d’un court-métrage racontant le parcours de collaborateurs engagés à transformer la culture d’entreprise. «Depuis le lancement l’année dernière, 48 pères ont utilisé le nouveau congé payé de huit semaines (dans les dix-huit premiers mois à compter de la naissance ou de l’adoption de l’enfant) chez P&G en Suisse. Ce programme se traduit par un coût total de près de 2 millions de francs suisses. Nous voyons ce congé paternité comme un investissement pour le succès de nos affaires sur le long terme.» Il est à noter que P&G ne remplace pas les employés en question pendant leur congé. P&G est partenaire de l’association Catalyst pour la mise sur pied d’ateliers «Men Advocating Real Change», lesquels visent à promouvoir l’égalité des sexes. «Ils aident les hommes à comprendre et à remplir le rôle qu’ils doivent jouer pour aider à réaliser l’égalité des sexes dans leur organisation.» En matière environnementale, le 18 décembre dernier, le siège de P&G a obtenu la certification LEED EBOM Gold. Cette certification est l’une des plus exigeantes. Enfin, signalons qu’en 2019, ce sont 13 startups et une association qui ont pu bénéficier de son programme de partage de compétences.

Désormais à la deuxième place, le siège mondial de JTI à Genève a augmenté dès juillet 2019 le droit aux jours de télétravail. Tous ses employés peuvent désormais accéder à quatre jours par mois (contre trois en début 2019 et 2 en 2018). Elle a créé par ailleurs un groupe LGBT+ & Inclusion sur sa plateforme interne. Une première mondiale pour JTI: elle a organisé en octobre dernier sa toute première Semaine globale du développement durable. Diverses activités et conférences se sont déroulées durant cinq jours, dont des shots de gingembre et séance de méditation pour commencer la journée, une collecte de sous-vêtements neufs en faveur du vestiaire social du CSP, ou encore des séminaires d’explication de ses objectifs soutenus par des invités de renom comme Bertrand Piccard. Enfin, en juin 2019, JTI a instauré, pour ses employés de Genève, la plateforme d’engagement social Alaya, qui leur permet de s’inscrire en ligne à des activités de bénévolat.

Troisième, BAT a lancé son réseau interne pour la communauté LGBTQ+ parmi ses employés. Par ailleurs, une nouvelle politique en matière de temps de travail flexible a été adoptée en 2019. Cette politique introduit l’horaire totalement libre entre 6 h et 20 h, sans exiger d’heures de présence fixes. Mentionnons aussi la possibilité pour les pères et pères adoptant de prolonger leur congé paternité d’un mois non payé. Autre nouveauté: l’introduction d’un congé d’adoption de seize semaines pour le parent principal.

Au 4e rang, Nestlé a annoncé la mise en place d’une politique de soutien aux parents indépendante du genre: le congé parental rémunéré est étendu à dix-huit semaines pour le premier parent référent. Le second parent référent, pour sa part, obtient quatre semaines de congé rémunéré. En Suisse, Nestlé prévoit de mettre en place cette nouvelle politique en 2020 sur tous ses sites. Autre projet à relever, celui d’entrepreneuriat par les apprentis en collaboration avec Maison Cailler. Les apprentis réaliseront eux-mêmes un produit chocolaté de A à Z, depuis l’élaboration du concept, le développement de la recette, jusqu’à la production et au conditionnement du produit fini, sans en oublier sa promotion et commercialisation.

Enfin, sur la 5e marche, le groupe L’Occitane International et son siège mondial situé à Genève a introduit au 1er janvier 2020 un congé parental obligatoire de vingt semaines pour la mère/le parent principal et douze semaines pour le père/le deuxième parent, payé à 100% du salaire (auparavant, c’était seize semaines pour les femmes et deux semaines pour les hommes à Genève, avec 100% du salaire).


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (2) PROCTER & GAMBLE 822,5 POINTS

2. (1) JAPAN TOBACCO INTernat. 787

3. (3) BRITISH AMERICAN TOBACCO 745,5

4. (-) NESTLÉ 686,5

5. (13) L’OCCITANE INTERNATIONAL 636


Fabrice Guilbert, Déborah Decuyper et Pierre-André Gascon travaillent pour les SIG, qui dominent leur catégorie depuis 2017. (Crédits: François Wavre/Lundi13)

ENTITÉS PUBLIQUES ET SEMI-PUBLIQUES

SERVICES INDUSTRIELS GENÈVE

Chemin de Château-Bloch 2, Vernier (GE) 1632 employés

GOUVERNANCE PARTICIPATIVE

La catégorie a évolué cette année, avec la décision de déplacer les hôpitaux publics pour les faire concourir avec les cliniques privées, même si les premiers sont au bénéfice de statuts souvent plus généreux. Leur départ n’a eu aucune incidence sur les deux premiers de cette catégorie qui seraient arrivés en tête quoi qu’il en soit. Trois éléments sont préalablement à relever: les SIG occupent la première place sans discontinuer depuis 2017. Genève Aéroport ne cesse de gagner du terrain et de voir son total de points grimper aussi (de 610 points en 2015, cet établissement public autonome est parvenu à passer la barre des 700 points pour la première fois). Enfin, relevons l’arrivée de nouveaux participants qui parviennent à se placer d’emblée dans le top 5 de leur catégorie. Toutes nos félicitations! Un regret toutefois: aucun canton romand ni aucune municipalité n’a participé à cette 12e édition.

Concrètement, comment expliquer cette domination des Services industriels de Genève? Sous la férule de ses différents organes dirigeants, cet établissement de droit public a profondément fait évoluer sa culture d’entreprise. Dans la droite ligne de son projet Equilibre lancé en 2015, les SIG n’ont cessé de cultiver le changement et l’agilité. Ainsi, parmi les 22 nouveautés RH mises en place, citons en quelques-unes: la suppression du séminaire des cadres supérieurs et l’ouverture de ses conférences et ateliers à toutes les catégories de personnel; un travail de design organisationnel visant à dépasser le piège de l’organigramme; la création d’un programme et d’un comité mixité pour garantir des règles équitables dans les parcours professionnels; l’adoption d’un règlement permettant au collaborateur d’utiliser son appareil personnel (smartphone ou tablette) en échange d’une indemnité; la création d’une seconde salle de détente/repos (l’une dispose de quatre places et l’autre de deux. Chaque place est séparée par un paravent ou un rideau végétalisé. La lumière est tamisée et il est interdit de faire du bruit); la possibilité d’utiliser des vélos électriques d’entreprise aussi dans le cadre de trajets privés; un reverse mentoring permettant de mettre à profit les connaissances des apprentis en matière d’outils de communication; ou, encore, l’intégration des 75% du 13e salaire dans le salaire assuré (auparavant seuls 50% du 13e salaire étaient intégrés) ce qui correspond à une augmentation de 3% de la rente du 2e pilier.

Outre cette culture d’entreprise très ambitieuse, est-ce que les SIG arrivent en tête dans nos différents chapitres? Tel est le cas en ce qui concerne la santé, la RSE, l’égalité des sexes, l’aménagement du temps de travail, les vacances et la motivation (ex aequo avec Genève Aéroport). Genève Aéroport est d’ailleurs le mieux placé en ce qui concerne la rémunération et la formation. A ce propos, signalons le recrutement d’un «talent manager», notamment pour mieux bâtir des plans de carrière. Une nouvelle offre de formation moderne et innovante de «serious games» a été plébiscitée. Genève Aéroport a accru l’aspect collaboratif au sein de sa structure. Le recours à des groupes de travail mixant métiers, niveaux managériaux et ancienneté a été généralisé.

Arrivé en 3e position, l’Hospice général a recruté pas moins de 156 collaboratrices et collaborateurs l’an dernier. Dans cette optique, il a complètement revisité le dispositif d’accueil, avec la mise en place d’un escape game une fois par mois en guise de première demi-journée, avant de rejoindre les équipes respectives.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (1) SIG 770 points

2 (3) Genève Aéroport 721,5

3 (-) Hospice Général 619,5

4 (-) TPG 577,5

5 (-) CSEM 539


(Crédits: SIR)

ÉTABLISSEMENTS DE TAILLE MOYENNE

SERVICE D’INTERVENTION RAPIDE

Chemin de la Crétaux 2, Gland (VD) 421 employés

ÉQUITÉ SALARIALE

C’est la seconde fois que le Service d’intervention rapide (SIR, photo) se retrouve en tête de cette catégorie des entreprises de taille intermédiaire (entre 251 et 1000 employés) créée en 2018, devant la Loterie Romande qui était auparavant classée parmi les entités publiques et semi-publiques. Si une dizaine de sociétés se sont disputées le podium, le SIR se détache nettement. Il faut dire que désormais l’EHL dispose de sa propre catégorie (les écoles), tout comme le Collège Champittet d’ailleurs.

Sur les onze chapitres de notre enquête, le SIR arrive sept fois en tête: rémunération, santé, développement et formation, promotion de l’égalité, vacances et congés, mobilité et prévoyance. La deuxième, la Loterie Romande, arrive première dans le chapitre consacré aux autres avantages. Néanmoins, elle se place deuxième en matière de santé, RSE, prévoyance, ainsi que communication, motivation et participation.

Parmi les nouveautés à signaler, le SIR a décroché la certification de l’équité salariale Fair-ON-Pay. Il a créé une nouvelle infra-structure pour son atelier mécanique (davantage de volume, une cuisine, une salle pour les pauses, etc.). Et il a augmenté le nombre de ses places d’apprentissage. La Loterie romande, grâce aux améliorations continues apportées à la politique de gestion de la santé au travail, a franchi un palier pour décrocher la distinction complète «Friendly Work Space».

Parmi les autres innovations, signalons la création d’un comité des sports à l’automne 2019, mais aussi l’organisation de «blind lunchs» dans son restaurant d’entreprise. «Ce concept consiste à s’inscrire pour le repas de midi sans savoir avec qui chacun partagera sa table. Après un tirage au sort, les groupes sont constitués, laissant au hasard le soin de définir les convives présents à chaque table.»


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (1) SIR 659 points

2. (7) Loterie Romande 568,5

3. (-) DiaMed 474

4. (5) WAGO Contact 462,5

5. (-) Preci-Dip 411


(Crédits: Polytype)

PME

POLYTYPE

Route de la Glâne 26; 182 employés

ESPRIT D’ÉQUIPE

Méconnue en dehors du canton de Fribourg, la société Polytype (photo) fabrique des machines permettant d’imprimer des gobelets, des tubes ou des bouteilles en plastique et en métal. Pour sa nouvelle participation, celle-ci a décroché la première place, une importante progression qui s’explique en partie par la non-participation du lauréat 2019 (Liip) et par la reclassification de FelFel dans la catégorie des TPE (moins de 100 employés). Deuxième, la genevoise Mercury Systems connaît une forte croissance depuis son rachat en novembre 2016, passant de 70 à 120 collaborateurs. Elle a notamment instauré un système de reconnaissance qui permet aux employés d’attribuer des points à leurs collègues pour les remercier sur une tâche effectuée ensemble. Les points reçus peuvent ensuite être convertis en cartes-cadeaux. Autre initiative à signaler, celle de Nexthink dont le but est de favoriser l’esprit d’équipe. Chez Léguriviera, on a mis en place des «cafés RH». L’équipe du département RH se rend sur les différents sites de production et monte un ministand en offrant soit les cafés-croissants, soit des canapés-jus de fruits, selon l’heure.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (10) Polytype 516 POINTS

2. (-) Mercury Systems 477,5

3. (-) Nexthink 433

4. (16) Léguriviera 363

5. (-) von Bergen 316,5


Employés de l’EHL: Sandy Bouchat, Emmanuel Adam, Anne Curat, Farid Itani et Muteke Ceppi. (Crédits: François Wavre/Lundi13)

ENSEIGNEMENT

ÉCOLE HÔTELIÈRE DE LAUSANNE

Route de Cojonnex 18, Lausanne; 507 employés

Solidarité et mindfulness

Le secteur de l’enseignement privé est très compétitif, d’où sans doute de nombreuses prestations offertes au corps enseignant, mais pas uniquement. Un coup de chapeau particulier à l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) qui parvient non seulement à gagner deux années consécutives, mais qui obtient un score dépassant largement les 700 points, gage d’excellence (+67 points par rapport à 2019).

Prenons cinq exemples parmi les nombreuses nouveautés RH introduites lors des douze derniers mois. En matière de promotion de l’égalité, des activités ont été organisées à l’attention des enfants des collaborateurs, dont l’atelier «Egalité des genres» ou encore un programme de prévention qui a pour but de renforcer la sécurité et le bien-être des collaborateurs et des étudiants. Le programme EHL Talent Academy a été introduit. Il a été conçu pour soutenir le développement professionnel d’un groupe de jeunes employés (moins de 30 ans). Pendant deux ans, ils travailleront ensemble en petits groupes sur plusieurs thématiques. A l’issue du programme, les participants recevront un certificat et le grand gagnant se verra récompensé par le financement de la formation supérieure de son choix. Enfin, signalons le partenariat avec la société de bénévolat en réseau Alaya qui propose, via sa plateforme, de nombreuses activités de solidarité. Lancée en novembre dernier, cette alliance a permis à 57 collaborateurs de participer à des activités sur leur temps libre, mais aussi pendant le temps de travail, à diverses activités.

Arrivé au 2e rang, le Collège Champittet n’est pas en reste (+42 points sur un an). Il a introduit un congé paternité de cinq jours, ainsi qu’un congé pour l’adoption de cinq jours également. Il a également mis sur pied des prix préférentiels pour ses collaborateurs pour la saison culturelle et son cycle de grandes conférences. Au sein de la chapelle du collège, des concerts sont donnés par des ensembles d’exception venant du monde entier. Quant aux grandes conférences, signalons la venue de Me Marc Bonnant, Régis Debray, Claude Nicollier, Bertrand Piccard ou Frédéric Lenoir. Enfin, des cafés gourmands, avec un thème différent chaque mois, se tiennent à la pause de 10 h pour que le personnel administratif ait la possibilité d’échanger avec le corps professoral.

L’Ecole Moser, 3e (+84 points), contribue désormais aux abonnements de transports publics (CFF, Léman Express, etc.). Elle a aussi introduit des cours de mindfulness (méditation de pleine conscience). Enfin, elle a organisé une visite de chaque place de travail par un ergonome afin de trouver des améliorations.

Quatrième, le Collège du Léman (-26 points) n’a pas démérité. Il a récompensé tous les participants à son initiative bike to work. Désormais, ses employés peuvent bénéficier de massages sur le campus une fois par mois (financés à moitié par l’employeur). Il s’est doté de vélos mis à disposition pour ses collaborateurs. Le Collège du Léman a aussi introduit un lunch feedback après six mois en poste pour ses nouveaux salariés. De plus, il a mis à disposition des élèves et du personnel une plateforme participative incitant à entreprendre des actions sociales et environnementales.

Enfin, sur la 5e marche pour sa première participation, le Collège Alpin Beau Soleil à Villars-sur-Ollon (VD) s’en sort très bien. Parmi ses nouveautés, il a inclus un représentant des stagiaires dans le comité des représentants des employés. L’introduction d’une semaine de well-being qui comprend chaque jour une pratique de bien-être ou encore l’organisation d’une journée d’introduction pour l’arrivée des nouveaux employés lors de la rentrée scolaire.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (1) EHL 723 POINTS

2. (3) COLLÈGE CHAMPITTET 658

3. (4) ÉCOLE MOSER 617

4. (2) COLLÈGE DU LÉMAN 590

5. (-) COLLÈGE ALPIN BEAU SOLEIL 553


Benoît Bartolomei, Deborah Polito et Pablo Navas des HUG. (Crédits: François Wavre/Lundi13)

HÔPITAUX ET CLINIQUES

HÔPITAUX UNIV. DE GENÈVE

Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4, Genève 11, 945 employés

LE CONGÉ PATERNITÉ S’IMPOSE

La concurrence est devenue féroce entre les acteurs de la santé, avec ce regroupement des secteurs public et privé dans une même catégorie. Cette approche a le mérite de doubler le nombre de participants. Est-ce un pur hasard? Toujours est-il que pour la première fois depuis la création de cette enquête en 2009, nous avons des ex aequo à la première place. Le symbole est fort: la Clinique de La Source, une structure privée même si elle appartient à une fondation, et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) aboutissent au même score. A relever l’excellence des résultats auxquels sont parvenues l’ensemble des huit entités participantes. Aucune d’entre elles ne se situe sous la barre des 500 points, ce qui n’est pas le cas dans la catégorie dédiée aux multinationales, par exemple.

Parmi les nouveautés introduites au sein de la Clinique de La Source, en voici une sélection: introduction d’un concept de parrainage pour chaque nouveau collaborateur; envoi d’un questionnaire de feedback à tous les nouveaux collaborateurs; formalisation et diffusion des modalités d’application du télétravail en 2019; prolongement du congé maternité de quatorze à seize semaines (112 jours); introduction du congé paternité de dix jours ouvrables (il peut être pris en une fois ou de manière fractionnée dans les six mois suivant la naissance; organisation d’une séance de préparation au ski avec des physiothérapeutes; cours de yoga et de Pilates offerts une fois par semaine; création d’une chorale; etc.

De son côté, le géant HUG a œuvré pour augmenter l’autonomisation des responsables des ressources humaines. Il a ouvert un espace de ressourcement «pluriconfessionnel et humaniste» permettant à chacun(e) de se retirer, méditer et se ressourcer. Signalons diverses actions qui se sont déroulées à l’occasion de la grève nationale des femmes (dont la projection du film Delphine et Carole, Insoumuses) ou la 3e journée de sensibilisation «Bien vivre au travail» avec des ateliers mindfulness, expression vocale, danse, etc.

Arrivé au 2e rang, le CHUV a décroché le label «Friendly Work Space» et a prévu de soumettre son système de paie à l’analyse du programme Logib afin de certifier qu’il respecte l’égalité homme-femme en matière salariale.

Au sein du groupe Swiss Medical Network, on a récemment introduit un congé paternité de quatre semaines pour les nouveaux pères (naissance ou adoption). Parmi les autres nouveautés, la possibilité de home office, un repas quotidien équilibré à midi pour 5 fr., une offre de «fringe benefits» étoffée et un package de formation pour les collaborateurs. Idem en matière de rabais proposés pour le personnel de l’Hôpital Riviera-Chablais, ainsi que le remboursement de 30% des frais liés aux transports publics.

Les quatre cliniques romandes du groupe Hirslanden ont également renforcé les avantages à l’intention des collaborateurs. Avec l’inauguration du Centre de médecine du sport et de l’exercice, La Colline propose des prix avantageux à tous ses collaborateurs souhaitant avoir un suivi médico-sportif régulier. Relevons aussi la première fête du personnel commune entre les cliniques genevoises de La Colline et des Grangettes, laquelle a réuni plus de 500 personnes (avant que le Covid-19 débarque…).


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (2) CLINIQUE DE LA SOURCE 688,5 POINTS

1. (6) HUG 688,5

2. (5) CHUV 643,5

3. (3) SWISS MEDICAL NETWORK 639

4. (-) HÔPITAL RIVIERA-CHABLAIS 626,5

5. (1) HIRSLANDEN SUISSE ROM. 574,5


Chez Louis Bélet, un plan de formation global. (Crédits: Dr)

HORLOGERIE

LOUIS BÉLET

Les Gasses 1, 2943 Vendlincourt (JU), 145 employés

Santé et stages de réinsertion

Cette industrie particulière qu’est l’horlogerie – et ses nombreux métiers annexes – méritait son propre classement, ce d’autant plus qu’elle bénéficie de sa propre convention collective de travail. Le domaine d’excellence de Louis Bélet réside dans la fabrication de fraises sur mesure pour le secteur horloger haut de gamme. C’est grâce à la qualité de ses outils que cette société a pu se démarquer pour être aujourd’hui une référence auprès des plus grandes marques horlogères. Parmi les nouveautés RH introduites lors des douze derniers mois, citons pour Louis Bélet la mise en place d’une charte en matière de santé au travail et l’adoption d’un plan de formation global.

Chez Hublot, le home office avait été introduit avant même que le Covid-19 s’invite dans nos vies, avec la mise en place d’un référent externe.

Dubois & Dépraz a décidé de participer au coût des abonnements de ses collaborateurs au Centre sportif de la vallée de Joux.

A Genève, Salanitro a instauré une politique d’engagement de personnels de 55 ans et plus. L’entreprise a aussi organisé des stages de réinsertion professionnelle dans un but d’engagement fixe (via Réalise et la Fondation IPT).

Enfin, chez Chopard & Cie, on est en train d’instaurer un système d’information RH avec différents modules.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (-) Louis Bélet 516 points

2. (-) Hublot 503

3. (-) Dubois & Dépraz 460

4. (-) Salanitro 345

5. (-) Chopard & Cie 345


L’InterContinental Genève encourage la participation à des compétitions sportives. (Crédits: Dr)

HÔTELLERIE

InterContinental Genève

7-9, chemin du Petit-Saconnex, Genève, 200 employés

Activités sportives

Les hôtels foisonnent en Suisse romande. Dès lors, quoi de plus normal que de leur consacrer une catégorie propre. L’Hôtel InterContinental Genève a décidé d’impliquer davantage ses équipes dans diverses activités sportives (Corporate Games, marathon, course de l’Escalade, course La Forestière, boxe, yoga ou encore bike to work). Il en a profité pour rénover les vestiaires hommes et offrir des gourdes réutilisables à toutes et à tous en remplacement de tous les gobelets en plastique. Il a aussi instauré des sessions d’intégration pour ses nouveaux collaborateurs, plus régulières et plus détaillées. Autre initiative intéressante: il entend développer les connaissances de la ville de ses collaborateurs au contact de la clientèle. Pour ce faire, il organise une visite de la ville avec le concierge. L’InterContinental offre désormais en fin d’année des cadeaux à ses employés (sac réutilisable, limonade bio, thé de Noël, chocolat, miel local, etc.). Signalons encore le lancement de partenariats avec des associations et des organisations de réinsertion (Cefil, Orif, Hospice général, AI) et aussi avec la banque alimentaire genevoise Partage.

Arrivé deuxième, Le Montreux Palace a décidé de proposer le séjour dans ses murs aux membres de la famille de ses collaborateurs à des tarifs préférentiels. En juin, il organise des activités sportives multidisciplinaires. Il a également introduit un cadeau particulier (une Rolex) pour les employés célébrant leurs 25 ans de maison.

Quant au troisième, le groupe hôtelier BOAS, outre la création d’une newsletter, il organise désormais des «cafés contacts» mensuels et une fête du personnel.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. InterContinental Genève 565 points

2. Hôtel Montreux Palace 533

3. BOAS 372

4. Manotel 302

5. HMC La Réserve 287


BANQUES

UBS

Saint-François 16, Lausanne; 27 818 employés

MOBILITÉ INTERNE ET SOINS AUX MALADES

Pour sa seconde année d’existence, la catégorie dédiée entièrement aux banques voit UBS remporter de nouveau notre enquête. Cela étant, le groupe Pictet ne cesse de gagner du terrain (de 550,5 points en 2019, il est désormais à 651 points cette année!). A relever que pas moins de huit établissements ont participé (+2). Le niveau global était excellent. La problématique de l’employabilité ressort nettement cette année.

Au printemps 2019, UBS a lancé une nouvelle plateforme innovante favorisant encore davantage la mobilité. Chez Pictet aussi, on cherche à renforcer cette politique, incluant les mobilités permanentes, mais également les mobilités à durée déterminée. Idem à la Société Générale (Suisse).

Parmi les autres objets de préoccupation, le congé paternité. Ainsi chez Pictet, des standards à l’échelle du groupe ont été adoptés (minimum vingt jours en matière de congé paternité et minimum seize semaines pour le congé maternité). Chez Vontobel, depuis mars 2019, il existe un congé automatique de six mois pour toutes les mamans (au lieu de quatre ou six mois selon les contrats) et d’un mois pour les pères (au lieu de cinq jours précédemment). A Credit Suisse, le congé paternité est passé de cinq à douze jours et, à la Société Générale, il est désormais de dix jours (au lieu de cinq).

Parmi les autres nouveautés introduites, UBS offre depuis le début de l’année la possibilité de réaliser un stage dans une autre région linguistique pour une durée allant d’un à six mois. Elle propose aussi un nouvel atelier sur le thème du burn-out, destiné aux supérieurs hiérarchiques. Pictet a adopté une nouvelle politique de flexibilité au travail (suppression des heures bloquées et introduction de l’horaire flexible). Le groupe a également engagé une Head of Diversity & Inclusion. Il a noué un partenariat avec une association (Powercoders) pour intégrer des réfugiés formés au développement informatique et a déjà recruté deux collaborateurs par ce biais. Vontobel met désormais à disposition des bureaux dont la hauteur est réglable pour l’ensemble de ses collaborateurs. A Credit Suisse, jusqu’à dix jours par cas de maladie sont mis à disposition des collaborateurs pour s’occuper des membres de leur famille malades ou exigeant des soins. Enfin, l’UBP a lancé un cycle de conférences (nutrition, gestion du stress, etc.).


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (1) UBS 667 POINTS

2. (3) PICTET & CIE 651

3. (-) VONTOBEL 628

4. (2) CREDIT SUISSE 597

5. (4) UNION BANCAIRE PRIVÉE 573,5


ASSURANCES

VAUDOISE ASSURANCES

Place de Milan, 1001 Lausanne; 1632 employés

MENTORING ET REVERSE MENTORING

Excellent niveau de la part des 7 compagnies d’assurances qui ont pris le temps de participer à notre enquête. Alors que La Mobilière est parvenue très exactement au même score, la Vaudoise Assurances a réussi à s’améliorer (de 762,5 points en 2019, elle est désormais à 803) pour passer devant sa concurrente. Sans doute que la célébration de ses 125 ans l’a d’autant plus motivée. Il n’y a qu’à lire la liste sans fin des réjouissances prévues (avant que la pandémie ne vienne perturber ce programme): prime unique à tous les collaborateurs, un jour de vacances supplémentaire, deux semaines supplémentaires de congé maternité (soit dix-huit semaines), trois semaines de congé paternité. Et précisons que ces trois derniers points sont des mesures pérennes qui continueront après 2020. Relevons aussi que le salaire mensuel de ses stagiaires universitaires a été nettement revu à la hausse. Comme d’autres compagnies, elle a lancé un programme de formation au mentoring et reverse mentoring qui vise à rapprocher les générations.

Chez Generali, on a déployé l’initiative «Gen-X-Change» dont le but est de mettre en contact deux personnes dont la différence d’âge est de 15 ans au minimum afin qu’elles échangent sur des sujets comme les médias sociaux, le smart working ou les compétences transversales. De plus, les bureaux sont désormais d’une hauteur ajustable pour tous ses employés à Nyon.

Parmi les autres nouveautés, Zurich Compagnie d’Assurances a introduit (dès le 1er janvier 2020) un congé paternité de seize semaines (!). Jusqu’alors, toutes ses collaboratrices bénéficiaient d’un congé maternité de vingt semaines et les pères d’un congé paternité de trois semaines. Pour être plus précis, si l’enfant est principalement pris en charge par la mère après la naissance, son partenaire salarié chez Zurich bénéficie désormais d’un congé paternité de six semaines. Si le père décide d’assumer prioritairement la charge de l’enfant, il peut désormais obtenir seize semaines de congé paternité, sans perte de salaire.

Enfin, chez AXA Suisse, depuis le 1er janvier 2019, les collaborateurs peuvent acheter jusqu’à dix jours de congé supplémentaires (pour un taux d’occupation de 100%).


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (2) VAUDOISE ASSURANCES 803 POINTS

2. (1) LA MOBILIÈRE 762,5

3. (-) ZURICH 689

4. (5) GENERALI 651

5. (3) AXA SUISSE 642,5

Immobilier

GROUPE GEROFINANCE-DUNAND

Chemin de Château-Bloch 11, Vernier (GE); 548 employés

DIGITALISATION ET VISIOCONFÉRENCES

Ainsi, le groupe Gerofinance-Dunand décroche enfin la première place de cette catégorie. Deux précisions tout de même: primo, ce résultat est sans conteste lié au rachat de la Régie du Rhône – arrivée en tête en 2019 – et, secundo, la catégorie a été scindée en deux afin d’avoir d’un côté les régies immobilières et les bureaux d’architecte (en attendant d’avoir davantage de participants pour les séparer) et de l’autre les entreprises actives dans la construction (y compris les aménagements de jardin).

Au final, les résultats sont extrêmement serrés pour les quatre premiers. Seule la régie Moser Vernet, plus petite que ses confrères qui comptent plus de 500 collaborateurs, est distancée pour cette première participation. Le groupe Gerofinance-Dunand Régie de la Couronne Régie du Rhône (difficile de faire plus court…) arrive en tête dans les chapitres consacrés à la RSE (à égalité avec MVT Architectes), l’aménagement du temps de travail (idem), les vacances et congés, la mobilité et les autres avantages. En matière de nouveautés, le groupe Gerofinance a mis en place la digitalisation des entretiens d’évaluation.

CCHE a été plus active avec l’installation sur les cinq sites d’un système de visioconférence (avant la pandémie). Chaque mois, un café-croissant en visioconférence permet de présenter et d’accueillir les nouveaux collaborateurs ayant commencé dans l’une des filiales CCHE. Un projet de digitalisation de l’ensemble des outils RH est en cours d’implémentation. Enfin, différentes zones tests ont été mises en place avec du nouveau mobilier, des aménagements modulables en fonction des tâches et des outils permettant de favoriser la mobilité des collaborateurs.

Chez DBS Immobilier, une école interne, baptisée DBS Academy, a été créée, ainsi qu’un système d’intéressement pour tous les collaborateurs et un «café business» pour tous.

Enfin, chez MVT Architectes, outre la distribution d’une dizaine de pass aux collaborateurs intéressés par les musées genevois, un court de tennis est désormais loué à la saison et mis à disposition gratuitement.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (8) GR. GEROFINANCE-DUNAND 599,5 POINTS

2. (3) CCHE 594,5

3. (4) DBS IMMOBILIER 572

4. (2) MVT ARCHITECTES 562

5. (-) MOSER VERNET & CIE 273,5


Les associés de Swissroc: Thang Nguyen, Cyril de Bavier, Ted Schneider, et Xavier Canonica. (Crédits: Yves Perraudin)

CONSTRUCTION

SWISSROC GROUP

Chemin Frank-Thomas 32, Genève, 80 employés

HOME OFFICE ET VACCINATION

Pour la première fois où cette catégorie ne regroupe que des entreprises actives dans la construction (y compris les différents métiers du second œuvre ou encore les aménagements extérieurs), c’est le jeune groupe Swissroc qui arrive en tête avec l’excellent score de 555 points. Il est vrai qu’il parvient à être le meilleur dans les domaines suivants: santé (à égalité avec Scrasa), développement et formation, aménagement du temps de travail, vacances et congés. Dans ce secteur réputé difficile, certains acteurs se démènent pour être les plus attractifs possible. Swissroc Group a introduit lors de l’année 2019 des cours d’anglais, une participation aux frais de parking, une participation au fitness, l’organisation d’une sortie à skis, la prise en charge des frais d’inscription à la course de l’Escalade, des afterworks, etc. Sans doute faut-il voir un lien avec le fait que ses fondateurs sont un groupe de trentenaires dynamiques.

Chez Sottas à Bulle (FR), on a introduit le home office avant la pandémie, ainsi que le temps partiel pour les hommes également. Un bonus de trois heures par semaine, en sus des heures travaillées, a été octroyé au personnel des montages occupé dans les chantiers situés sur le territoire des cantons de Genève et de Zurich (ou dont la durée d’un trajet simple entre le siège de l’entreprise et le chantier est supérieure à 1 h 30). Son voisin Progin Métal a lui aussi mis en place le télétravail.

Chez le genevois Egg-Telsa, on vérifie les salaires bruts réels payés aux temporaires. Et chez Jacquet, outre des primes de cooptation, l’entreprise propose un plan de vaccination contre l’encéphalite à tiques (facultatif). Elle a aussi rendu possible le job sharing et a organisé différents ateliers sur plusieurs thématiques (la violence faite aux femmes, la sécurité, la communication, etc.).

Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (5) SWISSROC GROUP 555 POINTS

2. (6) CONSTRUCTION PERRET 463,5

3. (-) SOTTAS 451,5

4. (-) PROGIN MÉTAL 388,5

5. (-) SCRASA 383


GRANDES ENTREPRISES

COOP

Chemin du Chêne 5, Renens, 56 582 employés

ENTENDRE LES APPRENTIS

Coop et Migros continuent de se livrer une concurrence effrénée également afin de pouvoir garder ou recruter les meilleurs employés du secteur de la vente. Coop Suisse romande a réussi à augmenter son total (+28,5 points), tout comme Migros Vaud (+24,5), tandis que Manor ne parvient pas à progresser, malgré un bon score. Ainsi, sur les onze chapitres traités par notre enquête, Coop sort en tête six fois (rémunération, santé, développement et formation, promotion de l’égalité, vacances et congés, mobilité), Migros Vaud quatre fois (responsabilité sociale d’entreprise, aménagement du temps de travail, prévoyance, communication, motivation et participation) et Manor une fois (autres avantages).

Parmi les nouveautés introduites lors des douze derniers mois, Coop a mis l’accent sur la formation, y compris pour renforcer la cohésion pour les nouveaux magasins ou ceux ayant subi des travaux de rénovation. Pour les collaborateurs de l’administration à Renens et de la logistique à Aclens, le distributeur a mis en place une salle de repos. Surtout, il a entamé une refonte complète de l’apprentissage avec une modification des lieux de formation, des formateurs en magasin, des outils numériques et des plans de formation. Enfin, il offre désormais la possibilité à ses collaborateurs de plus de 50 ans d’effectuer un bilan de santé complet financé à 100% par l’entreprise.

Chez Migros Vaud, outre une distribution de pommes et de cordes à sauter sur le site d’Ecublens lors de la semaine de santé, une grande campagne a débuté autour des risques psychosociaux en collaboration avec la SUVA. Le processus de certification de l’égalité salariale a été lancé. Et surtout, l’ensemble des 171 apprentis de la coopérative ont été conviés par le directeur pour une journée d’information et de travail ludique afin d’entendre leurs idées. Les dix meilleures idées du groupe Migros bénéficieront d’un coaching individualisé afin de présenter leur projet au jury final. Last but not least, la coopérative a augmenté ses salaires minimaux sans formation et avec formation.

Chez Manor, un congé paternité payé de trois semaines est entré en vigueur et l’offre de formation online a connu une extension très significative.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (1) COOP SUISSE ROMANDE 711,5 POINTS

2. (2) MIGROS VAUD 694

3. (3) MANOR 585,5

4. (6) TX GROUP 440

5. (-) BUCHERER 420,5


MÉDICAL

COVANCE

Rue Moïse-Marcihnes 7, 1217 Meyrin, 754 employés

NUTRITION ET BIEN-ÊTRE

Nouvelle tentative de créer une catégorie ad hoc pour les sociétés actives dans le secteur médical (hors hôpitaux et cliniques). Dès lors, cela bénéficie à Covance, dont le score s’est très nettement amélioré (passant de 566,5 en 2019 à 654 cette année!). Elle a en effet décidé d’augmenter le droit aux vacances pour le passer à un minimum de 25 jours contre 22 auparavant. La compagnie offre aussi deux jours payés tous les cinq ans d’ancienneté, avec un plafond à 29 jours. Elle propose désormais des fruits, du thé et du café certains jours de la semaine. Elle a créé un comité dédié à la durabilité et lancé une plateforme visant à favoriser l’autopartage. Elle a aussi lancé une initiative sur le bien-être et introduit en mars 2019 un service de conciergerie.

Très belle performance également de GSK. Cette société a mené une campagne de sensibilisation sur la santé mentale et un programme de nutrition. Elle a aussi créé un groupe d’employés chargé de promouvoir l’inclusion et la diversité. Enfin, la Women Leadership Initiative a été lancée afin d’augmenter le nombre de femmes dans les rôles seniors. A relever une initiation gratuite au basket, au rugby et à la natation pour les enfants de ses employés, en partenariat avec des clubs de Nyon.

Chez Ferring, signalons l’amélioration du plan de pension (par l’augmentation du salaire assuré).


Les quatre meilleurs de la catégorie

1. (7) COVANCE 654 POINTS

2. (-) GSK CONSUMER HEALTHCARE 615,5

3. (-) FERRING INTER. CENTER 516

4. (-) SYMBIOS ORTHOPÉDIE 304,5


(Crédits: Dr)

TRÈS PETITES ENTREPRISES

FELFEL

RUE DES TERREAUX 13, LAUSANNE, 94 employés

COURS DE LANGUES OFFERTS

Afin d’avoir suffisamment de sociétés (10), il a été décidé d’augmenter le nombre maximal d’employés au sein de cette catégorie à 99. En effet, seules trois TPE de moins de 50 personnes ont répondu à l’enquête 2020 (LunaJets, Myprivateboutique.ch et BRP European Distribution). Pour sa troisième participation, FelFel parvient enfin à décrocher la première place. Fondée en 2014, cette entreprise familiale place ses réfrigérateurs intelligents dans plus de 500 entreprises dans toute la Suisse. Son concept semble avoir bénéficié du coronavirus, puisqu’elle a vu ses ventes croître.

Juste derrière, Loyco a mis en place un congé paternité de deux semaines. D’autre part, dans le cadre de son partenariat avec les Jeux olympiques de la jeunesse à Lausanne, ses collaborateurs ont pu participer à divers événements.

Chez LunaJets, deux trottinettes électriques ont été mises à disposition des employés et des cours de langues sont offerts (à hauteur de 1600 fr. par an). Europ Assistance organise désormais un apéro mensuel pour fêter les anniversaires (elle emploie 90 personnes en Suisse), ainsi qu’une journée de l’égalité des genres dans la société.

Enfin, chez Academic Work, une campagne de recrutement via un jeu pour mobile (www.theelevatorpitch.ch) a été lancée. Ce jeu est la première phase de recrutement, pour générer l’intérêt des jeunes.


Les cinq meilleurs de la catégorie

1. (2) FELFEL 580 POINTS

2. (9) LOYCO 554

3. (1) LUNAJETS 533

4. (3) EUROP ASSISTANCE SUISSE 526

5. (3) ACADEMIC WORK 511


(Crédits: Dr)

LUNAJETS REMPORTE LE PRIX SWIBECO

Pour la troisième année consécutive, Bilan décerne un prix dévolu aux avantages en nature («fringe benefits»), en partenariat avec Swibeco (The Swiss Benefits Company). Cette dernière offre une plateforme digitale qui centralise la gestion des avantages pour les employés, à savoir des centaines de réductions sur des grandes marques, un système de points pour cadeaux et récompenses, ainsi que la Lunch Card – une carte repas défiscalisée acceptée dans 35 000 points de vente en Suisse.

Après analyse des questionnaires remplis par 114 employeurs romands, le lauréat 2020 est LunaJets, PME genevoise active dans la location d’avions privés. «Le catalogue d’avantages proposé par LunaJets est impressionnant, ce qui est particulièrement rare pour une PME. Nous pouvons citer notamment: vacances illimitées pour les employés, mise à disposition d’une Fiat 500 et de trottinettes électriques, week-end de ski et autres événements d’équipe, cours de langues offerts, massages au bureau offerts, coiffeur au bureau offert, gym au bureau, cours de crossfit, zumba et Pilates offerts, sans oublier que le bureau est pet-friendly, ce qui permet à 5 chiens d’accompagner leur maître aléatoirement», résume Ivan Brustlein, fondateur et CEO de Swibeco.

Ce dernier remarque que cette période de crise sanitaire rend les augmentations salariales très compliquées et de ce fait renforce l’importance des benefits, tout en précisant: «Nous enregistrons une forte croissance de notre clientèle cette année, avec plus de 550 sociétés acquises durant les trois derniers mois.»

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."