Bilan

L'offre des restaurants de supermarché, bien loin de l'esprit cantine

La grande distribution est active dans le milieu de la restauration depuis de nombreuses années. Souvent considérés comme des cantines, les principaux acteurs souhaitent se moderniser.

La rénovation du Migros restaurant du centre commercial de La Combe à Nyon a coûté plus de 2 millions de francs.

Crédits: DR

Après une première ouverture au restaurant de la Praille, Migros restaurant vient de rénover un second restaurant et take-away  de sa nouvelle gamme au centre commercial de La Combe, à Nyon. Un nouveau type de restaurant, dont la rénovation pour la succursale vaudoise a coûté plus de 2 millions de francs, qui devrait se généraliser aux autres restaurants et take-away gérés par Migros Genève. Buffets de salade, plateau de dessert maisons, pâtes fraîches ou encore buffet végétarien sont proposés dans ce nouveau concept.

Le restaurant de Nyon avait besoin d’un coup de neuf (le dernier réaménagement datait de 1992) mais cette nouvelle gamme de restaurant s’inscrit dans une stratégie plus générale explique Domenico Micale, responsable de vente régional et gastronomie des restaurants Migros. «On souhaite offrir une deuxième vie à nos différents restaurants. Ils doivent correspondre à l’évolution de la demande de nos clients, mais aussi à l’image de la marque.» Même repositionnement pour Coop qui a ouvert en 2018, 42 restaurants et Take-it Coop remodelé selon leur nouveau concept de restauration, «Vista». Du côté de Manor, les 29 restaurants Manora souhaitent offrir une sélection de produits différente chaque jour.

Des restaurants plébiscités

Le nouveau restaurant de Nyon-La Combe accueille environ 1000 clients par jour. Des espaces de rencontre, même si l’objectif est de réussir à faire manger le client en moins d’une heure. «Notre clientèle s’est rajeunie avec ces restaurants. Il s’agit d’étudiants qui viennent à leur pause de midi. Il faut donc pouvoir être efficace et accueillant.» Les best-sellers? Les burgers accompagnés de frites fraiches maison, le buffet de salade et les desserts produits quotidiennement sur place.

Pour Coop, le succès est semblable. Le produit net des restaurants Coop s’élevait en 2018 à 245 millions de francs, avec le traditionnel goûter de dix heures en top vente. Le public est quant à lui plus éclectique selon Marilena Baiatu, porte-parole Coop Suisse. « Dans nos restaurants, nous accueillons un public varié : des étudiants, en passant par les artisans et les employés de bureau mais aussi les familles et les personnes âgées. » Les restaurants permettent aussi d’offrir une nouvelle offre aux clients : contrairement à son concurrent le commerce de détail se porte bien avec un chiffre d'affaires en hausse de 1,9%, atteignant les 17,7 milliards en 2018.

En ce qui concerne le groupe Manor, les ventes totales des restaurants représentent 4% et s’adressent  à un public varié. Leur stratégie vise toujours plus d’innovation dans leur offre de plats et dans les menus proposés, afin de satisfaire tout un chacun.

Une offre plus verte

Les restaurants Manora souhaitent proposer des plats fait en collaboration avec des fournisseurs locaux et développent une gamme « Ethnic Food ». Sofia Conraths, Chargée de Communication pour Manor souligne la diversité proposée par Manora. « Nous avons notre propre équipe de développement alimentaire, qui  étoffe de nouveaux concepts pour les restaurants, comme récemment nos nouveaux poke bowls ou des plats indiens, réinterprétés de manière moderne. » Du côté des restaurants Migros, le positionnement se veut plus écologique avec des légumes de saison, l’absence de produit surgelé et une augmentation de l’offre végétarienne. « On souhaitait supprimer cet esprit cantine et revenir à plus de fraîcheur dans nos produits et plus de proximité avec nos clients. La plupart des plats sont cuisinés en direct, sous les yeux des clients », explique Domenico Micale.

Les restaurants « Vista » du groupe Coop appliquent quasiment la même politique que les nouveaux restaurants Migros : produits extrafrais, viande suisse et produit issus du commerce équitable. 3000 recettes ont été mises au point entre Coop restaurant et Betty Bossi dans le but de proposer une offre plus variée, de saisons et de meilleure qualité. Les deux restaurateurs proposent des offres et des menus similaires, Coop est de manière générale légèrement plus coûteux que Migros.

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Entreprises

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."