Bilan

Nestlé en hausse après la vente partielle de Herta

Nestlé a annoncé jeudi soir la vente à Casa Tarradellas d'une part de 60% dans Herta, le groupe vaudois conservant les 40% restants dans le cadre d'une coentreprise avec l'entreprise familiale espagnole.

Nestlé entend conserver et développer les activités existantes de Herta dans le segment végétarien, conformément à son recentrage stratégique vers les produits basés sur des ingrédients végétaux.

Crédits: Keystone

Le titre Nestlé avait les faveurs de la cote vendredi à la Bourse suisse, profitant de la cession d'une part de 60% dans le producteur allemand de charcuterie. Les analystes avaient cependant un avis mitigé sur l'opération.

A 09h52, l'action Nestlé progressait de 1,0% à 105,20 francs, surperformant légèrement un indice vedette SMI en hausse de 0,78%.

Nestlé a annoncé jeudi soir la vente à Casa Tarradellas d'une part de 60% dans Herta, le groupe vaudois conservant les 40% restants dans le cadre d'une coentreprise avec l'entreprise familiale espagnole.

Nouvelle coentreprise

La future joint-venture - qui comprend les activités de charcuterie et de produits carnés de Herta, ainsi que les activités pâtes en France et en Belgique - est valorisée à 690 millions d'euros et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 667 millions. La finalisation de la transaction est attendue au premier semestre 2020.

Nestlé entend conserver et développer les activités existantes de Herta dans le segment végétarien, conformément à son recentrage stratégique vers les produits basés sur des ingrédients végétaux.

La coentreprise sera basée en Espagne et les opérations continueront d'être menées par les équipes en place de Herta en France, en Allemagne, en Belgique et au Royaume-Uni. La transaction devrait "garantir la continuité des sites de production et des structures existantes de l'entreprise, y compris ses employés", assure Nestlé.

La marque Herta n'était plus stratégique pour Nestlé et avait un effet dilutif sur la croissance et la rentabilité du groupe, ont souligné les analystes de Vontobel. Le géant de l'alimentaire avance plus vite que prévu dans le recentrage de son portefeuille, ont-ils ajouté, se demandant qui sera la prochaine victime sur la liste: Yinlu, Hsu Fu Chi ou encore les activités Buitoni aux Etats-Unis?

Les spécialistes de Jefferies ont cependant souligné que Nestlé demeurait toujours exposé à cette activité via les 40% que le groupe détient dans la coentreprise. Les analystes, estimant que l'opération représente un "compris", s'attendent à ce que Nestlé perçoive environ 450 millions de francs en liquide avec cette cession. Pour Jefferies, il semblait qu'il ait été difficile de trouver un acquéreur pour Herta.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."