Bilan

Plombé par les manifestations, Cathay Pacific prévoit une perte

Cathay Pacific a annoncé mercredi tabler sur une «perte importante» au premier semestre 2020 à cause du coronavirus. La compagnie aérienne de Hong Kong a fait état d'un plongeon de son bénéfice l'année dernière à cause des manifestations dans l'ex-colonie britannique et de la guerre commerciale.

L'ex-colonie britannique a vécu de juin à décembre sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997.

Crédits: Keystone

La compagnie aérienne hongkongaise a été plombée au deuxième semestre 2019 par l'impact sur son activité de la crise politique, qui s'est traduite par une baisse de la fréquentation touristique. Le groupe a en outre pris de plein fouet les effets du conflit commercial entre Pékin et Washington.

Mais l'impact de ce double défi aura probablement été sans commune mesure avec les conséquences, beaucoup plus graves, de l'épidémie de Covid-19 qui a conduit la compagnie à réduire considérablement ses rotations. «Nous nous attendons à essuyer une perte importante au premier semestre 2020», a déclaré le président de la compagnie, Patrick Healy.

«L'épidémie de Covid-19 depuis janvier 2020 a créé un environnement opérationnel difficile, et elle va nuire à la performance financière du groupe et à la position de ses liquidités», a expliqué la compagnie dans un communiqué. Cathay Pacific avait renoué avec les bénéfices lors de l'exercice 2018 après deux années dans le rouge dues à la concurrence féroce des transporteurs chinois à bas coûts et aux offres plus luxueuses de rivales du Moyen-Orient.

Le groupe est certes parvenu à afficher des chiffres noirs en 2019, mais a déploré une chute de 28% de son bénéfice net, qui est ressorti à 1,7 milliard de dollars hongkongais (200 millions de francs) sur l'ensemble de l'année, contre 2,3 milliards de dollars en 2018.

«Avec l'intensification de l'agitation sociale à Hong Kong au second semestre et la montée des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, nous avons été confrontés à une baisse du trafic passager», a expliqué M. Healy. De plus l'entrée en récession de l'économie de l'ex-colonie britannique a rendu l'environnement extraordinairement difficile, selon le dirigeant.

«En conséquence, nos résultats au second semestre, normalement plus forts que ceux du premier, ont été largement inférieurs à ceux qu'on aurait pu espérer.» Après avoir enregistré un bénéfice net de 1,3 milliard de HKD au premier semestre, Cathay a vu son résultat fondre à 344 millions au second semestre.

L'ex-colonie britannique a vécu de juin à décembre sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations parfois quotidiennes, et souvent violentes, pour demander des réformes démocratiques et dénoncer les ingérences de Pékin dans les affaires intérieures.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."