Bilan

Ultima Capital: le groupe de biens immobiliers de luxe entre en bourse

Détenu par Max-Hervé George et Byron Baciocchi, le portefeuille immobilier Ultima procède à son introduction à la bourse de Berne ce jeudi 8 août.

Byron Baciocchi (à g.) et Max-Hervé George, les deux principaux actionnaires de la société Ultima.

Crédits: DR

Ce sont pas moins de 32 propriétés de luxe que détiennent les jeunes entrepreneurs Max-Hervé George (30 ans) et Byron Baciocchi (32 ans) dont l’hôtel cinq étoiles Ultima Gstaad, des chalets haut de gamme à Crans Montana, Schönried, Megève et Courchevel ainsi qu’une propriété de luxe qui sera mise à la location à Mies (VD) dès le mois de septembre et une autre à Cologny pour fin 2020. Ces résidences s’adressent principalement à une clientèle très fortunée.

En effet, les chalets de Megève sont mis à la location au prix de 200'000 francs la semaine, ceux de Crans-Montana aux alentours de 150'000 francs durant la haute saison. Les villas de Mies et Cologny atteindront les mêmes montants pour quelques jours de luxe, détente et volupté. En effet, les clients bénéficient pour ce montant d’un service VIP comprenant majordomes, chauffeurs privés, professeurs de ski, masseurs, babysitters, cuisiniers et autres services de conciergerie. Les différents établissements disposent également d’un SPA et de thérapeutes pour des consultations médicales.

Introduction en bourse

Max-Hervé George lors de l'introduction en bourse. (DR)
Max-Hervé George lors de l'introduction en bourse. (DR)

Dès le 8 août, c’est sous le symbole ULTIMA que la société, qui emploie à ce jour près de 300 salariés, sera cotée à la Bourse de Berne (BX Swiss) qui permet, en effet, d’offrir une introduction moins chère aux PME suisses que celles de SIX Swiss Exchange. Le capital flottant de la société nouvellement cotée est de 15,51% détenu par 27 investisseurs privés et fonds d’investissement internationaux ayant placé plus de 50 millions de francs suisses. Max-Hervé George et Byron Baciocchi détiennent encore 84% des actions du groupe.

Les placements privés consistent en 412'852 nouvelles actions et 504'061 actions existantes. L’augmentation de capital et la vente d’actions hors marché à de nouveaux actionnaires auront lieu le premier jour de la cotation, soit aujourd’hui jeudi 8 août. Le nombre d’actions Ultima Capital sera divisé en 5'909'922 parts nominatives. La capitalisation boursière se monte à plus de 400 millions de francs.

«La cotation en bourse marque une étape importante du développement du projet Ultima qui a débuté il y a cinq ans. Nous sommes ravis d’accueillir de nouveaux actionnaires», commentent les deux fondateurs. «Nous avons un bilan solide, un niveau d’endettement faible net de 31% et une trésorerie totale à ce jour de 115 millions de francs suisses avec lesquels nous allons pouvoir renforcer la croissance d’Ultima». Engelwood Global Services et la banque genevoise Reyl & Cie agissent en tant que conseils financiers. La société Stoneweg agit en tant que conseiller immobilier et Helvetadvisors comme évaluateur indépendant.


L'Ultima Gstaad. (DR)
L'Ultima Gstaad. (DR)

«Nous sommes convaincus du grand potentiel de croissance d’Ultima Capital, de la pertinence de son business model et de la qualité de son équipe dirigeante», commente Reyl & Cie qui officie également comme banque d’affaires. Les deux fondateurs du groupe voient également un important potentiel de croissance du marché de l’hôtellerie de luxe. Une étude du marché global de l’hôtellerie de luxe réalisée par Wiseguyreports.com estime en effet que les taux de croissance annuel moyen sera de plus de 3,9% entre 2019 et 2025.

L’expansion du secteur du voyage et du tourisme est l’une des raisons derrière la croissance de l’industrie de l’hôtellerie de luxe. L’Amérique du Nord concentre cependant la plupart des groupes hôteliers les plus influents du monde. Les cinq plus grandes compagnies hôtelières réunissaient à elles seules 26,37% de part de marché en 2017. Celles-ci sont Marriott International, Hilton, Hyatt Hotel, Four Seasons Holding et Shangri-La International Management.

Les restaurants Duchessa

Max Hervé George et Byron Baciocchi sont également propriétaires des restaurants Duchessa situés dans le centre iLife City à Etoy à la place Neuve à Genève. Les familles George et Baciocchi sont actives depuis de nombreuses années dans l’immobilier en Suisse et à l’international.

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Entreprises

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."