Bilan

Ce qu’il faut savoir pour bien choisir son courtier en ligne

Les sites qui facturent les frais de courtage les plus sont bas sont généralement ceux destinés aux traders plus expérimentés.

Etablir un comparatif des brokers online relève de la même gageure que de le faire pour une assurance-maladie. Les critères appliqués à la tarification varient énormément d’un établissement à l’autre. Dans cette liste, on trouve pêle-mêle: la fortune du compte, le nombre d’ordres, le chiffre d’affaires mensuel ou annuel, le montant investi par ordre, la place de bourse, le produit choisi, la monnaie ou la situation  géographique du broker. Le choix du broker dépend donc directement du profil du client. Cependant, on peut distinguer deux sortes d’offres distinctes: les «pure players»  et les banques conventionnelles. Les premiers, nés de la révolution internet, ont une offre généralement exempte de conseils, se livrent une concurrence acharnée en offrant des courtages fortement réduits. Les seconds sont en général des banques de tradition, qui ont dû adapter leur offre afin d’éviter les fuites de capitaux vers ces nouveaux acteurs agressifs. Dans cette période de crise, il faut garder à l’esprit qu’une banque universelle offre aussi des gages de meilleure solidité qu’un broker online dont l’activité est, par définition, plus risquée. Voici donc une liste non exhaustive de quelques acteurs du secteur avec leurs spécificités.

La première catégorie d’acteurs regroupe les banques traditionnelles, y compris les plus prestigieuses, qui offrent à leur clientèle ce service en plus de leurs services habituels. Leurs tarifs sont généralement un peu plus élevés mais conviennent parfaitement à des profils clients qui ne réalisent que quelques opérations par mois. Les tarifs peuvent être dégressifs suivant la taille du client: vous paierez par exemple 25 francs pour une transaction de 1000 francs, si vous disposez de moins de 10 000 francs sur votre compte. Et on ne vous facturera que 10 francs, pour la même transaction, si vous disposez de plus de 100 000 francs sur votre compte. On y trouve les grandes banques, telles UBS ou Credit Suisse, les banques privées (Baer, Vontobel, etc.) ainsi qu’une bonne partie des banques cantonales (ZKB, BCV, BCBE, etc.)

La deuxième catégorie regroupe des «pure players» dont la taille respectable les propulse au rang de «quasi-banque». Avec des frais légèrement réduits, ils offrent une palette complète à bons coûts pour des traders qui réalisent plusieurs opérations par semaine. On y trouve, par exemple, www.swissquote.ch (le leader suisse du marché offre une plate-forme complète y compris un accès aux places de bourse plus hermétiques telles que DOTS ou SCOATCH) ou www.saxobank.ch (offre aussi un service complet avec la possibilité d’ouvrir un compte avec un suivi personnalisé).

La dernière catégorie est constituée d’établissements spécialisés dans le day-trading, avec un courtage fortement réduit (environ 5 francs), qui encourage à multiplier les allers-retours. On y trouve des acteurs ancestraux tels que www.etrade.com, www.schwab.com   ou  www.boursorama.com.  Ces offres sont plutôt réservées aux clients très actifs (plusieurs opérations quotidiennes). D’autres acteurs, comme www.activtrades.ch ou www.plus500.fr, ne facturent pas de courtage mais l’incluent dans l’écart entre demande et offre. Ces sites visent surtout les day-traders et les scalp-traders qui jouent le marché à très court terme. Ces offres sont généralement spécialisées sur un segment de marché tels les changes ou certaines places de bourse comme le Nasdaq. En conclusion, il convient de bien définir l’usage que l’on veut faire d’un compte online sans avoir peur, au besoin, d’ouvrir plusieurs comptes. Il est conseillé de ne consacrer au courtage en ligne que la partie que l’on juge spéculative de son portefeuille, et de garder son fonds de portefeuille auprès d’établissements traditionnels réputés plus solides pendant les tempêtes boursières.

Raphaël Prongue

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."