Bilan

Credit Suisse dégage un bénéfice de 1,48 milliard de francs

Credit Suisse a réalisé l'an dernier un bénéfice net de 1,48 milliard de francs, contre un montant de 1,95 milliard en 2011.
Credit Suisse a vu son bénéfice net reculer d'un quart l'an passé à 1,48 milliard de francs. Sur le seul 4e trimestre, le résultat a atteint 397 millions. Le numéro deux bancaire helvétique relève de 4 à 4,4 milliards son objectif total de réduction des coûts d'ici à fin 2015.

En 2011, Credit Suisse avait dégagé un bénéfice net déclaré distribuable aux actionnaires de 1,95 milliard de francs. Après avoir réduit les coûts de 2 milliards en 2012, la banque a également annoncé jeudi l'augmentation de son objectif de diminution des frais à 3,2 milliards pour 2013.

Credit Suisse a affiché au 4e trimestre des résultats nettement améliorés par segments en comparaison annuelle. La division combinée Private Banking & Wealth Management (banque privée et gestion institutionnelle) dégage un bénéfice avant impôts en hausse de 71% sur un an à 911 millions de francs.

Sur le trimestre sous revue, Private Banking & Wealth Management a enregistré des produits nets de 3,33 milliards de francs, selon la grande banque. La division a généré un afflux net de capitaux de 6,8 milliards de francs pour la période, ses actifs sous gestion totalisant 1251 milliards.

Pour l'ensemble de l'exercice 2012, les produits nets de Private Banking & Wealth Management s'établissent à 13,5 milliards de francs. Le bénéfice net annuel avant impôt s'inscrit en hausse de 27% à 3,7 milliards.

Bénéfice dans la banque d'affaires

Investment Banking (banque d'affaires) enregistre quant à elle au dernier trimestre de l'exercice écoulé des produits nets de 2,6 milliards de francs et un profit avant impôts de 298 millions. A la même période de l'exercice précédent, la division avait accusé une perte de 1,43 milliard.

Credit Suisse met cette évolution sur le compte «d'avantages significatifs apportés par l'accent mis sur les activités à rendement élevé et leaders sur le marché». Au final, 21% des produits nets du groupe ont été générés par la collaboration entre divisions.

Sur l'année, les produits nets d'Investment Banking ressortent à 12,5 milliards de francs, en hausse de 20% sur un an. Le bénéfice net annuel s'inscrit quant à lui à 2 milliards, après une perte en 2011 de 593 millions, selon les chiffres du rapport annuel.

Année de transition

Selon Brady Dougan, directeur général de la banque, «2012 a été une année de transition. Nous avons réalisé des progrès substantiels dans l'adaptation de nos activités et de notre organisation aux nouvelles exigences réglementaires, aux nouvelles demandes de nos clients et à l'environnement de marché actuel».

Au niveau du renforcement de capital, Credit Suisse indique avoir poursuivi la mise en oeuvre de son plan. Au 4e trimestre, le ratio des fonds propres de base futur selon les exigences suisses s'établit à 9,4% sur une base pro forma, conforme à l'objectif. La banque se dit en bonne voie pour dépasser dès mi-2013 les exigences de 10% fixées pour fin 2018.

Quant aux actifs pondérés en fonction des risques (RWA) conformément à Bâle III, ils ont été réduits de 77 milliards de francs depuis la fin du 3e trimestre à 293 milliards de francs. L'objectif est de passer sous la barre des 280 milliards de francs d'ici à fin 2013, rappelle le communiqué.

Contraction des effectifs

En ce qui concerne les réductions d'effectifs annoncées, le nombre d'employés (équivalents plein-temps) s'est contracté de 49'700 à 47'400 sur l'année. Au seul 4e trimestre, 1000 emplois sont passés à la trappe, selon le rapport financier.

En ce qui concerne la suite, Brady Dougan estime que «pour 2013, les revenus s'inscrivent dans la lignée des bons démarrages constatés les années précédentes». La rentabilité profite des mesures stratégiques prises en 2012, notamment le renforcement de la capitalisation, l'importante réduction des risques et de la base de coûts.

Quant aux actionnaires, ils se voient à nouveau proposer un montant de 75 centimes par action au titre de l'exercice écoulé, inchangé donc par rapport à 2011. La somme se décompose en 10 centimes en espèces et en 65 centimes en actions (ce dernier volet sera payé à une valeur nominale de 0,04 franc par action).
Myriam Amara

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Globus à la baisse en 2012
Mario Monti ouvrira la grand-messe davosienne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."