Bilan

Credit Suisse n'aurait pas vendu de produits financiers douteux de BES

Credit Suisse reconnait avoir créé des véhicules de placement pour Banco Espirito Santo, mais affirme toutefois n'avoir jamais distribué ou vendu ces outils d'investissement.

Le journal américain avait affirmé lundi que le numéro deux bancaire helvétique pourrait avoir joué un rôle dans la déconfiture de BES en participant à la vente d'outils d'investissements à de petits clients du groupe, sans que ces derniers sachent que les titres contenaient de la dette de BES.

Crédits: DR

Credit Suisse n'a "à aucun moment distribué ou vendu" d'outils d'investissement douteux aux clients de la banque portugaise en difficultés Banco Espirito Santo (BES), selon un communiqué publié mardi par l'établissement zurichois. Ce dernier réagissait à un article du quotidien "Wall Street Journal".

Ces outils de placement ont été développés à la demande de BES, Credit Suisse ayant joué le rôle "d'arrangeur", notamment pour l'émission des titres, selon la banque.

"A aucun moment", Credit Suisse n'a conseillé des clients privés ou institutionnels dans le cadre de ces outils de placement, distribué ou vendu de titres. La banque zurichoise ne détient pas de risques de marché ou de crédits dans ses comptes en relation avec ces produits. Le groupe a par ailleurs indiqué que pas savoir à qui ces titres ont été distribués après leur émission.

Le journal américain avait affirmé lundi que le numéro deux bancaire helvétique pourrait avoir joué un rôle dans la déconfiture de BES en participant à la vente d'outils d'investissements à de petits clients du groupe, sans que ces derniers sachent que les titres contenaient de la dette de BES.

BES avait annoncé fin juillet avoir essuyé une perte de 3,57 mrd EUR au premier semestre 2014. Le nouveau patron de BES, Vitor Bento, a jugé nécessaire une augmentation du capital qui sera soumise lors de la prochaine assemblée générale.

La banque du Portugal a mis en cause la gestion de Banco Espirito Santo par l'ancienne équipe dirigeante, soupçonnée de pratiques illégales ayant contribué à alourdir la perte nette semestrielle à hauteur d'1,5 mrd EUR.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."