Bilan

Début d’année euphorique pour les bourses mondiales

2013 démarre dans une vague d’optimisme, après des performances 2012 bien meilleures qu’attendues. Pour combien de temps?
Crédits: Richard Drew/Keystone

Affichant des hausses de 10 à 15%, l’année 2012 fut bien moins mauvaise que ce que l’on aurait pu craindre. Et 2013 démarre en fanfare. Les progressions de 5 à 10% en quelques jours sont avant tout techniques, traduisant l’arrivée sur le marché d’une partie de la montagne de cash qui ne rapportait rien comparé à la performance annuelle des investissements en actions. De plus, l’annonce de l’assouplissement pour les banques des critères de Bâle III a encore rajouté une dose d’optimisme sur les valeurs financières, surtout en Europe du Sud.

Si la situation semble s’être normalisée, le problème de la dette n’en est pas pour autant définitivement écarté. A l’image du mur budgétaire américain, il se pourrait bien que ces difficultés nous rattrapent avant la fin du trimestre. En effet, la solution de compromis appliquée par Barack Obama devra prochainement trouver un épilogue, qui est très loin de faire l’unanimité outre-Atlantique.

Ces deux incertitudes repoussées à quelques mois, les marchés entrevoient une fenêtre de ciel bleu où personne n’a envie de parler de sujets qui fâchent. Même les premières publications de résultats annuels, plus que mitigés, n’arrivent pas à pondérer cet enthousiasme. Les observateurs se raccrochent plus aux projections pour 2013 qu’aux échecs de 2012. Il paraît difficile pour cet optimisme de perdurer au-delà de quelques semaines. On devrait revenir à des critères plus fondamentaux où le mur budgétaire et la dette européenne devraient toujours jouer le mauvais rôle. 

Raphaël Prongue

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."