Bilan

Des titres qui promettent entre 40% et 50% de gain

General Electric (GE, 16,5 dollars) Le cours de l’action traduit une baisse significative du bénéfice au premier trimestre (-31%) due au secteur financier. Cependant les autres branches notent une hausse des commandes jusqu’en 2014. Possédant un trésor de plusieurs dizaines de milliards en cash, la société entame un programme de rachats de titres et peut même envisager de procéder à des acquisitions en particulier dans le domaine de la santé et des économies d’énergie. GE a récemment signé des contrats avec d’importantes collectivités locales afin d’optimiser les dépenses énergétiques dans l’optique du respect des Accords de Kyoto.Une hausse de 40% sur le titre semble tout à fait réaliste pour les six prochains mois.

Logitech (LOGN, 16,50 francs) Après une année 2009 morose, qui a vu son bénéfice net chuter de 48% et ses ventes revenir à des niveaux de 2005, le fabricant de périphériques a recentré son activité en entamant un programme de réduction de coûts qui portait déjà ses fruits à la fin du précédent exercice. L’accent a été mis sur des produits à meilleure valeur ajoutée; comme la vidéoconférence, avec le rachat de LifeSize. Ce domaine devrait connaître un développement positif à l’avenir, un peu grâce au volcan islandais, offrant des alternatives intéressantes aux marathons que sont parfois les voyages d’affaires. Le fabricant de souris se diversifie aussi dans le domaine, plus grand public, de la télécommande. La récente présentation de Google TV, dont Logitech est partie prenante, a été fort bien accueillie et offrira à la multinationale vaudoise une plate-forme à la hauteur de ses ambitions.Bien que les effets seront surtout visibles en 2011, il paraît raisonnable de parier sur une hausse du cours de 40% d’ici à fin décembre.

Silver Wheaton Corp (SLW.TO, 18 CAD) Société minière cotée à Toronto. Elle se positionne comme l’un des leaders sur le marché de l’argent métal avec une douzaine de contrats d’achat à long terme à un prix déterminé. Elle profitera donc pleinement de la hausse du métal argenté. Les commandes de l’industrie augmentent de façon réjouissante. Le métal délaissé par le secteur photographique n’est plus cantonné au rôle de vaisselle ou de bijoux, mais trouve des applications dans les nouvelles technologies. Près de 50% des nanométaux sont du nanoargent avec des propriétés biocides utiles en pharmacie, chimie ou encore dans le domaine alimentaire. Dans ce contexte la société prévoit d’accroître sa production, passant de 23 millions d’onces en 2010 à 40 millions en 2013. La stratégie, par une politique d’investissement, vise la croissance à long terme tout en s’assurant sur le court terme. Elle offre un potentiel de croissance certain. Une hausse de 50% est espérée d’ici à la fin de l’année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."