Bilan

Edmond de Rothschild Holding détient 98,82% d'Edmond de Rothschild (Suisse)

A l'issue de l'opération et en tenant compte des actions déjà détenues par l'acquéreur, Edmond de Rothschild Holding détient 99,57% des droits de vote et 98,82% du capital-actions d'Edmond de Rothschild (Suisse), selon l'annonce provisoire du résultat intermédiaire de l'OPA.

Edmond de Rothschild (Suisse) a dégagé un bénéfice brut d'exploitation de 120 millions de francs en 2018, en baisse de 6,5%, pour un résultat net de 222 millions, porté cependant par un élément exceptionnel dans l'immobilier.

Crédits: Keystone

Edmond de Rothschild Holding a repris la quasi-totalité de la banque Edmond de Rothschild (Suisse), au terme de l'offre publique d'acquisition qui s'est terminée jeudi.

Quelque 4490 actions au porteur ont été présentées à l'offre, correspondant à 80,84% des 5554 actions au porteur se trouvant en mains du public sur lesquelles porte l'OPA, a précisé vendredi Edmond de Rothschild (Suisse) dans un communiqué.

OPA

A l'issue de l'opération et en tenant compte des actions déjà détenues par l'acquéreur, Edmond de Rothschild Holding détient 99,57% des droits de vote et 98,82% du capital-actions d'Edmond de Rothschild (Suisse), selon l'annonce provisoire du résultat intermédiaire de l'OPA.

L'annonce définitive du résultat intermédiaire sera publiée jeudi prochain. Le délai supplémentaire de dix jours de Bourse permettant aux actionnaires minoritaires restants d'accepter l'offre débutera le 14 juin et s'achèvera le 27 juin.

La Banque Edmond de Rothschild (Suisse) doit être décotée de la Bourse de Zurich vers la fin du 3e trimestre, comme l'avait annoncé il y a deux mois Ariane de Rothschild, directrice générale du groupe (2700 employés) et bru du fondateur de la banque, Edmond de Rothschild. L'établissement passe entièrement en main de la famille Benjamin de Rothschild, qui la contrôlait déjà.

Simplification

L'objectif est de simplifier les structures du groupe genevois et de rendre la "banque plus agile afin de correspondre aux normes de l'industrie", dans un contexte d'évolution de la banque privée qui ne "peut plus se permettre d'attendre (passivement) le dépôt des clients". En même temps, l'opération se veut un "message" fort de la famille envers la clientèle.

Edmond de Rothschild (Suisse) a dégagé un bénéfice brut d'exploitation de 120 millions de francs en 2018, en baisse de 6,5%, pour un résultat net de 222 millions, porté cependant par un élément exceptionnel dans l'immobilier. Les avoirs de la clientèle ont fondu de 7% à de 128 milliards.

Le remaniement a été accompagné du départ du directeur général de la banque, Emmanuel Fiévet, remplacé par Vincent Taupin. La nouvelle structure permettra de décloisonner la banque privée, la gestion d'actifs et les activités de capital-investissement (private equity), trois des piliers de la banque, en intégrant les forces respectives des entités suisse et française.

Une actionnaire déterminée

Au terme de l'OPA, Ariane de Rothschild accède à la présidence du conseil d'administration d'Edmond de Rothschild (Suisse) et conserve toutes ses responsabilités au sein du groupe, actif également dans la philanthropie (fondations), l'art de vivre, le vin ou encore l'hôtellerie.

Le groupe gère aussi un parc immobilier de quelque 10 milliards de francs. Sur le plan purement bancaire, Ariane de Rothschild considère sa "mission comme finie" au niveau opérationnel. Elle entend "valoriser son rôle d'actionnaire", comme annoncé le 13 mars.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."