Bilan

En direct du floor

Alcatel-Lucent (ALU.PA 2,2 euros)

Après cinq années dans le rouge vif (10 milliards de perte cumulée), l’équipementier en télécom devrait renouer avec le bénéfice dès l’année prochaine. Les dommages sont importants mais le plus dur semble bel et bien derrière. Les commandes affluent, principalement des pays émergents (Amérique du Sud, Europe de l’Est, Extrême-Orient). La faiblesse de l’euro est un atout sur ces marchés très concurrentiels et cela rend la société moins vulnérable au taux croissance occidentale. Si 2010 devrait se solder par une perte avoisinant les 650 millions, 2011 laisse augurer un bénéfice supérieur au milliard. Même si le titre a perdu plus de 90% de sa valeur sur dix ans, le spectre de la faillite semble s’éloigner peu à peu. Une fin d’année au-dessus des 2,6 euros augurerait de lendemains encore meilleurs.

Tornos (TOHN.CH: 9,4 francs)

Avec une hausse, au premier semestre, de ses ventes de 17% à 70 millions et de ses entrées de commandes de 125% à 96,6 mios, le ciel semble s’éclaircir pour le fabricant de machines-outils implanté à Moutier (BE). Malgré ce regain d’activité, l’entreprise n’utilise qu’à moitié ses capacités et cela s’en ressent au niveau du résultat avec une perte, bien qu’en recul de 8%, de 14,2 mios. La qualité du catalogue et un savoir-faire de pointe, en particulier sur le titane, assureront à Tornos une belle croissance en cas de reprise économique durable. La hauteur du bénéfice sera cependant toujours influencée négativement si la vigueur du franc se poursuit. Son principal actionnaire Walter Fust (ex-Jelmoli) vient de réitérer sa confiance dans le management en doublant sa participation (10,5%). Une hausse du titre de 25% à court terme (3 mois) pourrait marquer le début d’un rallye beaucoup plus durable.

Vestas Wind System (VWS. DK 220 DKK)

Le titre du fabricant danois d’éoliennes a essuyé un méchant «coup de grain» qui a vu sa valeur perdre 40% en à peine un mois. Cette baisse est consécutive à un avertissement sur résultats divisant ses objectifs annuels de croissance par deux (5% contre 10%). Le deuxième trimestre 2010 aura été particulièrement défavorable. La crise du crédit, à laquelle les clients de Vestas sont particulièrement sensibles, a pesé de tout son poids, conjuguant retards de livraison et inactivité forcée, ce qui a aussi pénalisé les royalties d’exploitation. Cependant une partie de cette activité n’est que reportée dans le temps, comme le suggère le carnet de commandes pour 2011, année qui marquera aussi les premières livraisons de son nouveau modèle marin (V112-3 offshore) dont la version terrestre est devenue la référence pour les sites exposés à des vents faibles ou modérés. C’est dans ce domaine que réside le plus gros potentiel et Vestas, déjà leader mondial du secteur, continue à donner le ton. Une fois la tempête passée, le titre offre un rebond potentiel de 25% d’ici à la fin de l’année.

 

SI VOUS AVEZ RATE LA QUINZAINE BOURSIERE

Les marchés ont vécu deux semaines marquées par la reprise. Avec une hausse d’environ 5%, les principaux indices récupèrent leur effritement estival et retrouvent les niveaux de début juin. Tous les secteurs ne sont pas égaux dans ce rattrapage. Les investisseurs se sont tournés vers les valeurs industrielles et technologiques dont les carnets de commandes signalent une reprise attendue. Le sort des valeurs financières était surtout lié aux mesures de réforme du secteur bancaire (Bâle III) décidées le 12 septembre. Comme on pouvait le craindre, les banques devront augmenter leur part de fonds propres (4,5% contre 2%) avec en plus un «matelas» de 2,5%, soit au final 7%. Un triplement des réserves, positivement contrebalancé par une période d’adaptation de… huit ans! Voilà qui rassure les investisseurs, persuadés que durant ce laps de temps (durée d’au moins un cycle économique), les banques ne manqueront pas d’opportunités pour atteindre cet objectif. Cette nouvelle ne déclenche pas pour autant de vagues d’achats, les spéculateurs restant sur les valeurs industrielles.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."