Bilan

Genève 7e ville la plus chère au monde, devant Zurich

Genève, Zurich et Berne: la Suisse fait un tir groupé de la 7e à la 9e place du top 10 des villes les plus chères au monde pour les expatriés, selon le classement établi par le cabinet Mercer qui a analysé 214 villes du monde.
Genève est la ville d'Europe occidentale la plus chère pour les expatriés. Le cabinet de conseil en ressources humaines Mercer vient de livrer son classement mondial qui couronne pour 2012 Luanda, Moscou et Tokyo. Mais les trois cités suisses sont les seules villes d'Europe occidentale à se hisser dans le top 10.

La cité de Calvin se retrouve au 7e rang mondial, juste devant ses deux comparses alémaniques (Zurich 8e, Berne 9e). «La Suisse reste l'une des destinations les plus onéreuses pour les expatriés, en dépit de coûts du logement stables voire en légère baisse et d'un franc suisse robuste», analyse Nathalie Constantin-Métral, analyste senior chez Mercer en charge de l'enquête.

Le très cher café genevois

Si les trois villes suisses présentent des coûts similaires pour la plupart des critères, Genève se distingue avec le prix moyen d'une tasse de café qui culmine (service compris) à 6,52$ (contre 5,98$ à Zurich et 4,68$ à Berne), ce qui place la ville romande au 3e rang mondial sur cette donnée (derrière Moscou et Tokyo).

Autre critère qui place Genève dans les villes les plus chères au monde: le prix d'une place de cinéma (18,48$ en moyenne), mais les deux autres villes suisses du top 10 devancent là la ville du bout du lac (20,66$ à Zurich soit la place de cinéma la plus chère au monde, et 18,95$ à Berne).

Les onéreux logements de luxe de Genève

En fait, c'est surtout le coût du logement qui propulse Genève devant Zurich et Berne: louer un appartement de luxe non meublé avec deux chambres à coucher coûte en moyenne 4349,74$ à Genève, et 7068,33$ pour le même produit avec une chambre en plus. Les mêmes biens reviennent respectivement à 3914,77$ et 5980,89$ à Zurich et 2686,51$ à Berne (l'étude n'a pas trouvé suffisamment de grands appartements de luxe avec trois chambres dans la ville fédérale pour que l'échantillon soit représentatif).

A contrario, les alpages suisses ont aussi leurs avantages: le litre de lait pasteurisé est particulièrement abordable dans les trois villes suisses (1,74$), très loin du prix exorbitant de Moscou (7,59$). Toujours au rayon des boissons, le litre de soda en Suisse se situe dans la moyenne (1,60$), bien moins cher qu'à Luanda (2,14$) et Sydney (2,15$).

Luanda et N'Djamena dans le top 4

En dehors du tir groupé suisse, c'est la présence de Luanda et N'Djamena aux 1ère et 4e places qui peut surprendre. Les deux villes africaines voisinent avec Moscou, Tokyo, Singapour, Hong Kong et Sydney, des cités plus habituées à figurer dans ce type de palmarès.

En fait, ces deux villes africaines se retrouvent là en raison des fortes communautés étrangères liées aux gisements de pétrole et de gaz des deux pays. Or, le logement (avec ses équipements et les dispositifs de sécurité) manque pour faire face à la demande.

Et ces pays très pauvres ne disposent pas des biens de consommation courante cherchés par les expatriés: tout doit donc être importé, de la paire de blue jeans au soda, et de la presse internationale au lait. Sans surprise, seul le carburant y est très abordable.

Les grandes lignes de ce palmarès sont décryptées par une analyste de Mercer dans cette vidéo.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."