Bilan

Jamais autant de faillites personnelles en Suisse

De plus en plus de gens sont contraints d'annoncer une faillite personnelle. Plus de 6500 personnes devraient annoncer cette année leur mise en faillite. C'est 13 % de plus que l'an dernier.
De plus en plus de gens sont contraints d'annoncer une faillite personnelle. Selon les estimations de la société de recouvrement «Creditreform» publiées par le SonntagsBlick, plus de 6500 personnes devraient annoncer cette année leur mise en faillite. Selon Claude Federer, directeur, c'est 13 % de plus que l'an dernier.

Le nombre croissant des faillites au cours des dix dernières années tient, entre autres, au fait que le nombre des abandons d'héritages a doublé. Cela signifie que les héritiers refusent des héritages constitués essentiellement de dettes.

Selon Creditreform, une large majorité de personnes endettées mais pourtant conseillées - soit près des trois quarts - ne parviennent pas à se sortir de leur situation financière difficile. Selon Jürg Gschwend, de Caritas, il n'y a pas de changement en vue: les services spécialisés de conseil tournent à plein. Le chômage, la fondation d'une famille, la maladie et le divorce sont les causes les plus fréquentes des impasses financières et de la précarité.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."