Bilan

Julius Baer veut racheter la banque privée Coutts

Julius Baer n'est pas encore en discussions avec Royal Bank of Scotland, propriétaire de Coutts, pour un rachat potentiel de la banque britannique.

Boris Collardi veut d'abord conclure l'intégration de l'activité internationale de gestion de fortune de l'américain Merrill Lynch.

Crédits: Dr

Julius Baer s'intéresse à la banque privée britannique Coutts. "C'est un sujet, déjà rien qu'à cause du nom et de la marque", déclare le patron de la banque privée zurichoise Boris Collardi dans une interview au "SonntagsBlick".

Julius Baer n'est toutefois pas en discussions avec Royal Bank of Scotland (RBS), propriétaire de Coutts, ajoute M. Collardi. La banque britannique n'a pas encore approché l'établissement zurichois. "Mais je suis sûr que RBS nous contactera" lorsqu'elle prendra sa décision concernant Coutts.

Julius Baer se trouve dans une position confortable et peut attendre. Les banques qui pourront intégrer des activités de cette grandeur ne sont pas nombreuses, relève M. Collardi. "Mais nous ne participerons certainement pas à des enchères". Elles ne feraient que grimper le prix à payer. "Ce serait une perte de temps", estime le banquier vaudois.

En outre, Julius Baer veut d'abord conclure l'intégration de l'activité internationale de gestion de fortune de l'américain Merrill Lynch et payer l'amende qui l'attend aux Etats-Unis dans le cadre du conflit fiscal.

"Ce n'est qu'après que nous saurons combien nous avons à disposition pour des acquisitions". Quant au montant de l'amende qui l'attend aux Etats-Unis, le patron de Julius Baer ne peut rien dire. "Chaque montant avancé n'est que pure spéculation".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."