Bilan

L’automobile continue sur sa lancée

Le marché, qui a affiché de bonnes performances ces derniers mois, permet aux investisseurs de prendre quelques profits. Certains titres restent encore attractifs à l’avenir.
Avec son véhicule électrique, BMW reste l’un des acteurs attractifs du marché. Crédits: Dr

En mars dernier, Bilan exposait dans ses pages le potentiel du secteur de l’automobile. Aujourd’hui, l’ETF Automobile (AUT FP) est en hausse de plus de 20%, et Daimler, l’une de nos valeurs sélectionnées, de 23%. Fiat, recommandée par Mirabaud Securities en janvier dernier, affiche une performance supérieure à 40%.

La banque a logiquement proposé aux investisseurs de prendre leurs profits sur ces titres. Cependant, le secteur, même s’il a bien performé ces derniers mois, offre encore des opportunités intéressantes. 

En Europe, il ne faut pas oublier que cette industrie est conséquente en termes de chiffres d’affaires, de niveau de production et d’emplois. «Le secteur étant un des éléments fondamentaux du tissu économique de la zone euro, les gouvernements feront donc tout pour continuer de le soutenir», rappelle John Plassard, sous-directeur auprès de Mirabaud Securities.

Pour lui, les constructeurs qui tireront leur épingle du jeu seront ceux qui sauront notamment se concentrer sur «l’innovation utile comme le stop and start, contrairement à l’innovation inutile que pourrait être un nouveau système de son». 

«Les constructeurs allemands demeurent mieux positionnés que leurs pairs européens», a déclaré récemment Fitch Ratings. Pour l’agence de notation, les groupes allemands bénéficient notamment de parts de marché élevées, d’une large diversification et de marques solides.

Fitch ajoute que leur profil de crédit est resté relativement robuste au cours de la dernière crise et s’est ensuite rapidement amélioré.

Quant à Fiat, qui a réalisé d’importants investissements dans ses usines italiennes, dont la production est destinée à l’exportation, pourrait d’ici 3 à 4 ans améliorer ses résultats financiers selon Mirabaud Securities. Et elle pourrait aussi profiter de son exposition au Brésil et aux Etats-Unis.

A contrario, Nomura reste sceptique sur la valeur et estime que les soucis pourraient venir des Etats-Unis avec la consolidation intégrale de sa filiale américaine Chrysler et le poids de sa dette.

Les Etats-Unis ont de leur côté opéré une mue après la forte crise qui avait touché le secteur en 2008 et qui avait vu d’importants constructeurs tels General Motors, Ford et Chrysler plonger.

Mirabaud Securities estime que, «sauf ralentissement de l’économie américaine, les ventes de véhicules neufs devraient dépasser la barre des 16 millions en 2014, aidées entre autres par les lancements de nouveaux modèles qui devraient, eux, augmenter de près de 50% en 2013».

Ce niveau n’avait plus été atteint depuis 2007. En effet, le parc automobile américain est vieillissant avec une moyenne de 11 ans d’âge pour la majorité des véhicules.

En Asie et dans les pays émergents, la Chine, le Japon, la Thaïlande et le Brésil devraient confirmer la vivacité de leur marché. Ainsi la Chine devrait, selon les chiffres estimés en début d’année par le Financial Times, produire davantage de véhicules que l’Europe en 2013. 

Conseil nº1

Daimler

Code: DAIGn. DE

Cours: 58,09 euros 

Objectif: 68 euros

A fin septembre, HSBC a revu à la hausse l’objectif de cours, estimant que le constructeur est «une étoile qui brille de plus en plus fort». Au niveau des résultats d’exploitation ajustés pour le second semestre 2013 et pour 2014, HSBC continue d’attendre des révisions positives.

Conseil nº2

Honda

Code: 7267.T

Cours: 3,960 yens

Objectif: 4,750 yens

Le secteur auto représente la moitié des bénéfices du groupe, l’autre étant la moto. Honda occupe une position forte aux Etats-Unis (40% des ventes du groupe). Par ailleurs, un yen faible et des nouveaux modèles de véhicules lui permettront d’être compétitif et de gagner des parts de marché.

Conseil nº3

BMW

Code: BMWG.DE

Cours: 81,16 euros

Objectif: 85 à 105 euros

Selon Credit Suisse, BMW est bien positionné face aux réglementations de CO2 plus strictes grâce à la BMWi3 qui fait du constructeur un acteur important dans les véhicules électriques. De plus, la firme bénéfice d’une bonne exposition géographique (Allemagne, USA, Chine) et d’un bilan solide.

Conseil nº4

Toyota

Code: 7203.T

Cours: 6,300 yens

Objectif: 8,124 yens

La faiblesse du yen est favorable à Toyota, l’un des plus grands constructeurs automobiles, qui par sa taille bénéficie aussi d’importantes économies d’échelle. Leader dans les technologies hybrides (Prius), la firme profitera aussi des réglementations d’émissions plus strictes.

Nathalie Praz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."