Bilan

La BCE et la BoE laissent leur taux inchangé

Les deux instituts monétaires ont agi comme l'avaient prévu les analystes, même si les indicateurs récemment publiés pointent tous vers une reprise, bien que faible, de l'économie en zone euro.
La Banque centrale européenne (BCE) a décidé de laisser son principal taux d'intérêt directeur inchangé à 0,5%, son niveau historiquement le plus bas, a annoncé jeudi un porte-parole, un arbitrage sans surprise pour les analystes.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a prévenu que des risques de dégradation continuaient de peser sur l'économie de la zone euro, en dépit d'une manifeste stabilisation de celle-ci. Au vu des risques continuant de peser sur la conjoncture, le conseil des gouverneurs «s'attend à ce que les taux d'intérêt restent à ce niveau ou plus bas sur une longue période», a dit M. Draghi.

Les risques continuent de peser

Récemment, «les indicateurs de confiance ont montré une amélioration, partant de niveaux bas, et confirmé le scénario d'une stabilisation de l'économie», a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse mensuelle à Francfort (ouest).

Mais les ajustements à l'oeuvre dans plusieurs pays de la zone euro, qui se traduisent par de grosses coupes budgétaires, «vont continuer à peser sur l'activité économique», a-t-il ajouté, précisant que «les risques (continuaient) à peser» sur celle-ci.

Parmi eux le danger d'une évolution de la demande mondiale et en zone euro inférieure aux attentes. Tant que la situation perdurera, et que les prévisions d'inflation continueront à être modérées pour la zone euro, la BCE maintiendra ses taux bas, a promis M. Draghi, reprenant peu ou prou la formulation déjà adoptée le mois dernier et qui rompait avec la tradition jusque-là de la BCE de ne pas s'engager pour l'avenir.

Statu-quo dans le programme de rachats d'actifs

Peu auparavant, la Banque d'Angleterre (BoE) avait comme attendu maintenu son taux directeur à 0,50% et laissé inchangé le montant total de son programme de rachats d'actifs, à l'issue de sa réunion de politique monétaire d'août.

La banque centrale britannique a par ailleurs confirmé qu'elle publierait ses conclusions sur la mise en place éventuelle d'une trajectoire de taux et d'objectifs macroéconomiques intermédiaires le 7 août, à l'occasion de la publication de son rapport trimestriel détaillant ses projections pour l'inflation et la croissance au Royaume-Uni.
Pascal Schmuck

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."