Bilan

La BCGE verra fructifier son trésor de guerre

Devant ses écrans, l'analyste d'une grande banque apprécie les résultats 2009 de la Banque Cantonale de Genève. Ce n'est pas tant le bénéfice dégagé par l'établissement de 71,6 millions, en hausse de 5,1% d'une année sur l'autre, qui l'intéresse. C'est davantage la taille atteinte par la BCGE et la forte proportion de placements défensifs détenus par la clientèle qui ouvrent de jolies perspectives pour la suite. «Avec la fin de la crise financière, une partie de cette épargne va se diriger vers des actions ou des produits financiers plus rentables pour la banque», affirme l'analyste. En plus, la masse gérée s'approche de celle de la Banque Wegelin ou même de Mirabaud, alors qu'elle ne se montait qu'à 7 milliards au début des années 2000 après son sauvetage par l'Etat. L'établissement continue de profiter de la défiance des investisseurs à l'égard des grandes banques. L'année dernière, la BCGE a attiré 900 millions d'argent frais. «500 millions ont été placés en liquidités par la clientèle», estime Blaise Goetschin, directeur général de la banque. L'argent investi en bon père de famille par ses clients, notamment en compte d'épargne et en cash, atteignait 10,1 milliards. Un record! En 2009, la BCGE est restée un important pourvoyeur de crédit pour l'économie genevoise. Les prêts ont grimpé de 1,24 milliard (+12,4%). «Mais la crise économique pourrait finalement limiter les opportunités de croissance dans les crédits, ce qui poussera la BCGE à se focaliser sur le potentiel de sa masse sous gestion», soutient l'analyste.La BCGE peut-elle devenir un concurrent pour les banques privées? C'est possible. Avec la crise de l'emploi, le nombre de candidats qualifiés susceptibles de la rejoindre est important. En 2009, la banque a par ailleurs lancé un service de conseil en investissements pour les clients tentés de placer des billes dans les marchés financiers. Un premier pas.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."