Bilan

La BCV va transmettre des noms d'employés aux Etats- Unis

La Banque cantonale vaudoise s'était inscrite dans la catégorie 2 pour les établissements estimant possible d'avoir des clients américains ayant commis un délit.

"La Région Nord vaudois" révèle lundi que la BCV va transmettre des noms d'employés aux autorités américaines.

La Banque cantonale vaudoise (BCV) va transmettre des noms de ses employés aux autorités américaines, révèle lundi "La Région Nord vaudois". La BCV s'était inscrite dans la catégorie 2 pour les établissements estimant possible d'avoir des clients américains ayant commis un délit.

Dans la lettre envoyée à un ex-collaborateur et reproduite par le journal, la BCV indique: "dans le cadre de l'analyse des documents concernant ces comptes (US related accounts), votre nom a été identifié, du fait que vous avez été "suivi global" (...) Sur la base de l'autorisation obtenue par les autorités fédérales suisses, cette information (nom et prénom) fera donc partie des données qui doivent être transmises aux autorités américaines".

L'ancien collaborateur de la BCV témoignant dans "La Région Nord vaudois" ne cache pas sa colère. Il dit n'avoir jamais travaillé pour des clients américains ou être allé aux Etats-Unis. "Je n'ai jamais franchi la ligne et je n'accepte pas qu'on salisse mon nom".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."