Bilan

La faillite de Lehman Brothers a aussi touché la Suisse

La faillite, le 15 septembre 2008, de la banque américaine Lehman Brothers a eu des conséquences sur les banques suisses et leurs clients.
Crédits: ARCHIVES
Alors qu'à l'époque, les produits structurés étaient en plein essor, les investisseurs privés sont désormais plus réticents envers des placements à risques.

Le boom des produits structurés correspond à celui des marchés financiers. En mars 2005, alors que les banques connaissaient une croissance hors norme, ce type de placement représentait un volume de 146,6 milliards de francs dans les établissements helvétiques, selon les données de la Banque nationale suisse (BNS). Neuf mois plus tard, ils bondissaient de 30% à 210,8 milliards de francs.

Le plus haut correspond à septembre 2007, avec un volume de 361,2 milliards de francs. Mais après la faillite de Lehman Brothers un an plus tard, leur niveau a plongé, atteignant 250 milliards de francs en octobre 2008. La chute s'est poursuivie. En juin 2013, ils ne représentaient plus que 168,9 milliards de francs dans les dépôts de la clientèle auprès des banques suisses.

La débâcle de Lehman Brothers a particulièrement touché Credit Suisse, qui avait conseillé à de petits investisseurs privés des produits structurés de l'établissement américain. Grâce notamment à l'intervention de la Fédération romande des consommateurs (FRC), la banque a accepté d'indemniser quelque 4000 clients pour un montant total de 150 millions de francs.

Conséquence de l'affaire Lehman Brothers et de la crise financière mondiale qui a suivi, l'Autorité de surveillance des marchés (FINMA) et la BNS ont soumis UBS et Credit Suisse à un nouveau régime pour leurs liquidités. Les deux grandes banques doivent désormais certifier chaque mois qu'elles remplissent les conditions requises.

La FINMA a en outre décidé de serrer la vis dans la distribution de produits financiers dits à capital garanti. Elle ne veut plus que des investisseurs privés placent pratiquement toute leur fortune dans un seul produit sans avoir au préalable été informés des risques de manière transparente et claire.
Jean-Claude Meier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."