Bilan

La Floride défend l’évasion fiscale sur territoire américain

On le sait, l’échange d’informations fiscales n’est pas le fort des banques américaines. Et certainement pas la spécialité de la Floride. Dans une lettre du 2 mars 2011, les membres du Congrès de Floride se montrent hautement alarmistes au sujet d’un projet de réglementation du fisc américain (IRS).

L’IRS envisage d’obliger les banques américaines à déclarer les intérêts qu’elles versent sur les dépôts des titulaires étrangers, ce qui impliquerait de mettre cette information à la disposition des fiscs des pays d’origine de ces clients. Actuellement, les avoirs étrangers déposés dans des banques américaines, qui s’élèvent à 3000 milliards de dollars, bénéficient de «lois de confidentialité» (privacy laws) qui sont dans l’intérêt de la compétitivité des banques américaines, rappellent les auteurs de la lettre. Ces comptes ne sont soumis ni à un prélèvement sur les revenus (intérêts), ni à une obligation de déclaration. Les parlementaires mettent en garde: des «centaines de milliards de dollars pourraient quitter les banques américaines», mettant en péril jusqu’à «leur solvabilité», et causant «des dégâts graves et irréparables à l’économie américaine». [MZ]

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."