Bilan

La France entame une réforme bancaire

Afin de réduire les risques d'opérations de banques sur les marchés financiers, un projet de loi français entend séparer les activités spéculatives de celles «qui sont utiles à l'économie».
La France a mis mercredi en route une réforme bancaire prévoyant la séparation des activités spéculatives de celles «qui sont utiles à l'économie». L'opération doit faire porter la responsabilité du risque sur les actionnaires et non plus sur les déposants.

La réforme vise à réduire «les risques très élevés» d'opérations de banques sur les marchés financiers «pour leur propre compte et pour leur seul profit», aux dépens des dépôts de leurs clients. Le projet de loi prévoit de cantonner ces activités dans une filiale séparée pour protéger la banque en cas de problème.

A l'inverse, resteront dans la banque les activités utiles au financement de l'économie, et notamment des entreprises, qui peuvent légitimement s'appuyer sur les dépôts des clients.

«Nous sommes les premiers en Europe à anticiper sur la supervision bancaire» européenne, s'est félicité la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, après l'adoption en Conseil des ministres d'un projet de loi sur ce sujet.

La réforme prévoit aussi d'interdire certaines pratiques, comme le trading haute fréquence (HFT), qui consiste à programmer des ordinateurs pour qu'ils tirent parti de minuscules écarts de prix entre des places de cotation pour un même produit financier.

Banquiers sceptiques

Pour certains financiers, le texte est en deçà des promesses de campagne du président François Hollande. Cela va changer «très peu de choses», estime un banquier sous couvert d'anonymat.

De son côté, la Fédération bancaire française a appelé à «veiller à ce que toute réglementation supplémentaire ne vienne pas entraver davantage la capacité des banques françaises à financer l'économie, ni à créer des distorsions de concurrence».

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."