Bilan

La gestion des fortunes asiatiques moins profitable pour UBS

UBS est leader de la gestion de fortune en Asie, mais ses activités dans ce domaine y sont moins profitables qu'en Europe, selon le CEO pour la région Asie-Pacifique.

Les raisons de cet écart, selon le coréen Chi-Won Yoon: plus d'ultra-riches, qui "paient moins de frais au pro-rata de leurs avoirs", et de nombreux clients entrepreneurs de première génération qui se sont occupés de leur argent eux-mêmes.

Crédits: Keystone

Les clients asiatiques de la gestion de fortune d'UBS génèrent moins de profits que les européens. Le rendement des actifs investis en Asie se situe à 70 points de base (pb), soit un niveau plus faible que dans les autres régions dans le monde, indique Chi-Won Yoon, directeur général (CEO) d'UBS pour la région Asie-Pacifique dans une interview à "Finanz und Wirtschaft" publiée vendredi. UBS est leader de la gestion de fortune en Asie, avec des avoirs de 283 mrd USD.

La raison de cette profitabilité réduite s'explique, selon Chi-Won Yoon, par une proportion d'ultra-riches plus importante en Asie qu'en Europe. "Les clients ultra-riches paient moins de frais au pro-rata de leurs avoirs", explique le Coréen. En outre, de nombreux clients sont des entrepreneurs de première génération qui se sont occupés de leur argent eux-mêmes.

La transparence fiscale joue un rôle croissant dans la gestion de fortune en Asie. HongKong et Singapour, les deux grands centres financiers internationaux de la région, vont introduire en 2016 des règles de transparence strictes.

La banque d'investissement en Asie reste par contre "une partie très rentable du groupe", qui contribue de manière disproportionnée aux bénéfices, selon Chi-Won Yoon.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."